08 Mars 2021

Quand et comment faut-il ramoner la cheminée?

71906 4169 int_00_2102_379295_blogue_chemine.jpg public://int_00_2102_379295_blogue_chemine.jpg image/jpeg 158811 1 1615235500 int_00_2102_379295_blogue_chemine.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

La chaleur d’un feu de foyer par temps froid est agréable et relaxante. Pour conserver le plaisir tout en éloignant le danger, il est primordial de ramoner la cheminée de votre foyer ou poêle à bois, et ce, qu’il s’agisse de votre système principal de chauffage ou d’un système d’appoint. Bien sûr, vous avez une assurance habitation pour être protégé adéquatement, mais la prévention demeure votre meilleure assurance pour chauffer votre résidence en toute sécurité.

Pourquoi, comment et quand ramoner votre cheminée? Vous trouverez les réponses à ces questions en poursuivant votre lecture!

Pourquoi ramoner la cheminée

Le ramonage de cheminée est indispensable pour deux raisons principales : éviter les incendies, les dommages causés par la fumée et le danger rattaché au monoxyde de carbone. Il s’agit de risques bien réels dont les conséquences peuvent être très graves.

Attention à la créosote

Chaque fois que vous brûlez des bûches de bois, la suie et le goudron laissent des traces, ce qui provoque l’accumulation de créosote. La créosote, c’est quoi? Il s’agit du résultat de la condensation des gouttelettes de goudron sur les parois de la cheminée. Vous comprenez le principe : plus il y a de bûches brûlées au fil du temps, plus la créosote, un résidu très inflammable, est présente.

Selon le Code national de prévention des incendies du Canada, lorsque des dépôts de plus de 3 millimètres (1/8 de pouce) de créosote ou de suie se trouvent sur les parois, il existe un risque d’incendie. Le ramonage consiste donc à nettoyer la cheminée et à lui permettre d’évacuer efficacement les gaz et la fumée.

Gare au monoxyde de carbone

Cet entretien, en plus de prévenir les feux de cheminée, diminue grandement les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. En effet, un foyer qui fonctionne mal peut causer l’émission de ce gaz à la fois inodore, incolore et très toxique. D’ailleurs, sachez que l’installation d’un foyer au bois vous oblige à vous munir d’un avertisseur de monoxyde de carbone.

Trucs et sécurité — Pour limiter la production de créosote, utilisez seulement du bois sec. De plus, ne brûlez pas de déchets en plastique, en bois peint, en bois traité ou avec de la colle comme des panneaux de contreplaqué. Les produits chimiques toxiques qui s’en dégagent lors de la combustion provoque l’accumulation de créosote.

Comment ramoner la cheminée

Après le pourquoi vient évidemment le comment. Savoir comment ramoner la cheminée est un aspect crucial. À cet égard, la minutie et la patience sont de mise : un travail fait trop rapidement et incomplet ne donnera pas le résultat sécuritaire souhaité.

Si vous ramonez la cheminée vous-même

Dans ce cas, assurez-vous d’avoir la bonne brosse et de procéder à un brossage minutieux et vigoureux du conduit. Prenez note des précisions suivantes :

  • Brossez tous les éléments, c’est-à-dire la cheminée, les tuyaux de raccordement et les conduits de fumée. Nettoyez bien l’intérieur et l’extérieur, puis ramassez la suie.
  • Si votre appareil comprend des déflecteurs, retirez-les afin d’enlever la suie et la cendre accumulées.
  • Consultez le manuel d’utilisation de votre appareil de chauffage au bois et suivez toutes les consignes de sécurité et d’entretien.
  • Demandez des conseils à un professionnel au besoin.

Pour ce qui est de la brosse de ramonage, choisissez-en une qui est adaptée à votre cheminée. Si vous avez une cheminée préfabriquée ou un chemisage en acier inoxydable, une brosse de polypropylène présente l’avantage de débarrasser la paroi extérieure de tout dépôt métallique corrosif. Vous pouvez aussi vous procurer une brosse en métal à brins fins conçue pour ce type de cheminée. Sachez également qu’il existe plusieurs modèles en acier pour les cheminées de maçonnerie.

Les cendres chaudes — Pour disposer des cendres chaudes de façon sécuritaire, utilisez une pelle de métal (pas un aspirateur!) et déposez-les dans un contenant métallique (pas en plastique!) à fond surélevé muni d’un couvercle métallique. Videz les cendres régulièrement. Comme les cendres chaudes dégagent du monoxyde de carbone, veillez à sortir le contenant à l’extérieur, à une distance d’au moins un mètre de tout objet et sur une surface non combustible. Les cendres peuvent rester chaudes jusqu’à sept jours. Il est donc important de ne pas les transvider avant la fin de ce délai et de vous assurer qu’elles sont bien froides quand vous le faites.

Si vous faites appel à un professionnel

Engager un professionnel demeure la solution la plus efficace. En effet, un ramoneur certifié a non seulement les compétences pour exécuter les travaux requis à l’intérieur et à l’extérieur de votre demeure, mais aussi pour faire une inspection complète et rigoureuse de tous les éléments. Il pourra ainsi vous signaler des bris, ce qui vous permettra de procéder aux réparations nécessaires.

Quand ramoner la cheminée

Quand faut-il ramoner la cheminée? Le ramonage doit être fait au moins une fois par année. Le printemps est le meilleur moment : la saison de chauffage vient de se terminer, et les dépôts sont ainsi plus faciles à éliminer. Cela vous donne plus de temps, comparativement à l’automne, pour faire au besoin les réparations requises avant l’hiver.

Selon la fréquence d’utilisation et la qualité du bois utilisé, vous pourriez avoir à ramoner votre cheminée plus souvent. Voici les signes à surveiller et les bonnes habitudes à prendre :

  • Surveillez régulièrement la vitesse à laquelle les dépôts s’accumulent.
  • Si les dépôts atteignent une épaisseur de 4 millimètres, nettoyez la cheminée et son tuyau de raccordement.
  • Soyez à l’affût des indices suivants : détérioration (fissures, déformations, etc.), corrosion (tuyaux de raccordement, chemisage, parois extérieures), taches de rouille (parois extérieures), gonflements (chemisage), taches noires ou blanches (briques extérieures) et fissures ou pièces manquantes (chemisage).
  • Vérifiez vos protections d’assurance habitation, notamment en ce qui a trait aux incendies. De plus, si vous modifiez l’utilisation d’un appareil de chauffage au bois ou faites l’acquisition d’un nouvel appareil, avisez votre assureur sans tarder.

En suivant ces conseils pour ramoner votre cheminée de façon sécuritaire et efficace, vous pourrez profiter de votre chauffage au bois sans tracas. Si vous voulez installer un foyer ou un poêle à bois, consultez préalablement votre municipalité pour connaître les règlements qui s’y rattachent.

N’hésitez pas à faire une demande de soumission d’assurance habitation chez Promutuel Assurance pour vous réchauffer dans votre logis l’esprit tranquille!