14 Mars 2019

Conseils pour ramoner votre cheminée de façon sécuritaire et efficace

53086 957 int_00_1903_290312_ramonage.jpg public://int_00_1903_290312_ramonage.jpg image/jpeg 104298 1 1552594685 int_00_1903_290312_ramonage.jpg image  Array Array Array Array   500 980

L’hiver tire bientôt à sa fin et avec lui la belle saison des feux de foyer. Vous en avez bien profité? Tant mieux. Et pour continuer à le faire l’hiver prochain, vous devez maintenant vous mettre au travail et faire l’entretien de votre installation de chauffage. Vous ne savez pas par où commencer? Voici quelques conseils pour ramoner votre cheminée de façon sécuritaire et efficace.

Pourquoi ramoner votre cheminée?

Pour la nettoyer et l’inspecter… Eh oui, parce qu’elle se salit et s’use aussi!

Chaque fois que vous brûlez du bois, des résidus s’accumulent. Les particules de suie et la créosote formée par la condensation du goudron y forment une couche de saleté sur les parois. Quand il y en a trop, ils peuvent :

  • rendre votre appareil de chauffage moins efficace
  • empêcher l’évacuation des gaz et de la fumée
  • occasionner des intoxications au monoxyde de carbone
  • s’enflammer et causer un feu de cheminée

Le ramonage sert à nettoyer la cheminée de ces résidus et à prévenir ce genre d’incidents. C’est aussi une occasion de vérifier l’état de la cheminée ainsi que l’ensemble de votre installation. De voir s’il y a des pièces à remplacer ou réparer comme :

  • le conduit de raccordement
  • le catalyseur de postcombustion, si présent
  • les joints d'étanchéité de la porte
  • le chapeau ou le couronnement de la cheminée
  • etc.

Comment ramoner? Faites confiance à un professionnel

Le meilleur moyen de ramoner votre cheminée? Engager un professionnel. Pourquoi? Parce qu’il sait exactement comment s’y prendre. Il va utiliser le bon équipement et savoir se protéger pour éviter les accidents. Et, surtout, il va pouvoir inspecter votre cheminée, effectuer des travaux si nécessaire et vous conseiller sur les comportements à adopter.

Il est vrai que vous n’êtes pas obligé par la loi de faire affaire avec un professionnel pour ramoner votre cheminée. Toutefois, il vous en faut un pour vérifier l’état de votre installation de chauffage et la réparer au besoin. Alors, comme il vaut mieux bien inspecter votre cheminée chaque printemps, un professionnel est toujours la meilleure idée.

Avec lui, vérifiez l’état de votre cheminée et portez attention aux détails suivants :

  • signes de détérioration
  • corrosion sur les tuyaux de raccordement
  • taches de rouille et corrosion sur les parois extérieures (cheminée de métal)
  • gonflements et corrosion sur le chemisage
  • taches noires ou blanches sur les briques extérieures (cheminée de maçonnerie)
  • fissures ou pièces manquantes dans le chemisage
  • état de la cheminée dans les espaces cachés comme les combles et les murs

Si jamais vous décidez de nettoyer votre cheminée vous-même, assurez-vous de :

  • demander conseil à un professionnel sur la manière de procéder et l’équipement à employer
  • bien nettoyer l’extérieur et l’intérieur de la cheminée
  • suivre les consignes de sécurité
  • faire inspecter et ramoner votre cheminée par un professionnel tous les deux ou trois ans
  • vérifier votre couverture d’assurance pour être protégé
  • prévenir les accidents qui pourraient vous arriver durant cet entretien
  • prévenir les incidents de cheminée

Quand devez-vous ramoner votre cheminée?

Le mieux? C’est de le faire à la fin de la saison de chauffage, donc au printemps, alors que les dépôts sont encore faciles à enlever. Ces dépôts, si vous les laissez dans votre installation tout l’été, peuvent causer la corrosion de certaines pièces avec l’air humide estival. De plus, en inspectant votre cheminée à ce moment-là, vous aurez assez de temps pour effectuer des travaux si votre cheminée en a besoin.

Sachez toutefois que ramoner votre cheminée une fois par année, c’est un minimum! Elle peut avoir besoin de plusieurs ramonages par an. Cela dépend, entre autres :

  • de votre installation de chauffage
  • de la fréquence d’utilisation de votre poêle ou foyer
  • de la manière que vous allumez les feux
  • de la quantité, de l’essence et de l’humidité du bois que vous brûlez

Si vous êtes un grand amoureux des feux de foyer et que vous en faites tous les soirs d’hiver, il est préférable de ramoner votre cheminée au moins une fois durant la saison. Il est recommandé de le faire environ à toutes les quatre cordes de bois. Encore là, ça dépend : le bois sec et certaines essences créent moins de créosote.

Le meilleur moyen de savoir si vous avez besoin d’un ramonage durant l’hiver est de vérifier régulièrement la vitesse à laquelle les dépôts se font. Observez et nettoyez la cheminée et son tuyau de raccordement dès que les dépôts sont d’une épaisseur de plus de 4 mm (⅛ po). Une vérification régulière vous permet d’apprendre à connaître votre cheminée et de déterminer le rythme auquel la créosote s’accumule.

Parlez à votre assureur

Informez votre assureur de l’usage, de la fréquence d’utilisation de votre foyer ou de votre poêle et si celui-ci devient votre système de chauffage principal.

Voilà! Vous savez quand et comment effectuer l’entretien et le ramonage sécuritaire de votre cheminée. Si vous suivez ces conseils, on vous prédit plusieurs autres hivers charmants à vous prélasser devant un feu de foyer crépitant. Et n’hésitez surtout pas à communiquer avec l’un de nos conseillers en prévention pour obtenir encore plus de conseils!