28 Septembre 2021

Préparer le chalet pour l’hiver : suivez notre guide !

84081 7713 int_00_2109_404039_chaletautomne.jpg public://int_00_2109_404039_chaletautomne.jpg image/jpeg 252802 1 1632860689 int_00_2109_404039_chaletautomne.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

C’est votre havre de paix. L’endroit où vous vous évadez les fins de semaine ou pour toute la belle saison, pour décrocher du tourbillon de la vie moderne mouvementée. Vous y passez peut-être aussi votre congé de Noël en famille, dans une ambiance feutrée et relaxante. Quand l’automne tire à sa fin, il est essentiel de préparer votre précieux chalet pour l’hiver, comme vous le faites pour votre résidence principale.

Avoir une assurance habitation pour résidence secondaire est, bien sûr, indispensable, mais la prévention demeure votre meilleure alliée pour éviter les surprises désagréables. Comment s’y prendre ? On vous a concocté un guide pratique pour que votre chalet soit prêt à affronter, dans la mesure du possible, les dangers et les intempéries, en hiver. Suivez notre guide, étape par étape, et prévenez les tracas !

PRÉPARER LE CHALET POUR L’HIVER EN 5 ÉTAPES

L’hiver, les températures jouent au yoyo : la neige fond, la pluie gèle, et le vent se met souvent de la partie. Des dommages à vos biens aux infiltrations d’eau, en passant par le feu, votre chalet nécessite un entretien saisonnier et des mesures de précaution afin de résister à l’hiver.

Comme vous n’y êtes probablement pas souvent durant la semaine, c’est d’autant plus important pour réduire les risques d’incidents susceptibles de gâcher un week-end tant attendu dans votre oasis. Oui, au pire, vous avez une assurance pour chalet, mais mieux vaut prévenir que d’avoir à appeler son assureur alors qu’on prévoyait de se reposer au chalet…

Étape 1 : l’eau, la plus grande menace

On ne le répétera jamais assez : les dégâts d’eau sont la principale cause de réclamation en assurance habitation. Vous voulez donc tout faire pour éviter les infiltrations d’eau, lesquelles mènent souvent à des réparations coûteuses. Pour ce faire, attardez-vous aux éléments qui suivent. Comme il y a de nombreuses causes possibles de dommages par l’eau sur votre chalet durant l’hiver, différentes actions sont requises.

On draine la toiture

Vérifiez bien les avaloirs de toit, qui doivent être libérés de tous débris. Au besoin, installez une gouttière (et peut-être un protège-gouttière, si nécessaire) et assurez-vous qu’elle n’est pas obstruée. C’est un aspect primordial, car les infiltrations d’eau par le toit sont de véritables fléaux.

Un drainage efficace de toiture, adapté au type de toit de votre chalet (plat ou en pente), permettra de rediriger l’eau et d’évacuer l’eau de manière optimale. À ce sujet, le site Web de la Régie du bâtiment du Québec contient de l’information très utile. Durant l’hiver, il faudra aussi vérifier si le toit a besoin d’être déneigé.

On évacue l’eau de surface

Notez qu’une pente de 10 % est nécessaire sur tout le périmètre des fondations de votre résidence secondaire pour permettre le ruissellement de l’eau de surface vers l’extérieur des fondations, et ce, à au moins 6 pieds (1,8 m), à l’aide d’une section horizontale. Afin de préparer votre chalet pour l’hiver, faites les vérifications pour être certain que la pente est conforme.

On répare les fissures

Il s’agit surtout de s’assurer que le terrain est bien drainé autour des fondations, pour favoriser une bonne étanchéité à l’eau avant le colmatage des fissures. À cet égard, on vous recommande de faire appel à l’expertise de professionnels en la matière. Ils sauront quoi faire pour que les réparations soient adéquates.

On entretient les accès extérieurs

Les caniveaux (avaloirs) doivent être bien entretenus, c’est-à-dire dégagés et nettoyés, en tout temps. Lors de fortes pluies ou de la fonte des neiges, l’eau pourra ainsi être évacuée efficacement. Vous ne voulez pas arriver à votre chalet en hiver, un vendredi soir, et découvrir que l’eau s’est infiltrée sournoisement en votre absence parce que vous n’avez pas pris les mesures pour prévenir les assauts de l’extérieur.

On nettoie les margelles et on vérifie les fenêtres

En présence de margelles, assurez-vous également qu’elles sont propres et bien drainées, en tout temps. Pensez aussi à vérifier le scellant des fenêtres. Celui-ci doit être en bonne condition pour limiter les risques d’infiltration d’eau, susceptible de provoquer des dégâts.

On reste à l’affût !

L’eau est décidément pleine de surprises et peut vraiment être à l’origine de nombreux problèmes. Le mot d’ordre pour le chalet en hiver ? Vigilance. Comme vous le faites pour votre résidence principale, soyez à l’affût des signes inquiétants comme les moisissures, l’odeur et le taux d’humidité. Vous pourrez ainsi réagir promptement et apporter les correctifs requis.

Étape 2 : le feu et la cheminée

Ah, les doux feux de foyer au chalet ! Ils sont synonymes de calme et de bonheur, mais ils représentent aussi une source de danger, si la cheminée de votre résidence secondaire n’est pas entretenue comme il se doit.

Vous avez un chalet résistant aux flammes pour vous protéger des feux de forêt ? Bravo ! Mais comme l’eau, les causes de dommages par le feu sont multiples. Ces sinistres peuvent être couverts par l’assurance pour résidence secondaire, mais encore une fois, ne serait-ce que pour votre sécurité, vous avez tout intérêt à les éviter.

Si votre chalet est équipé d’un foyer ou d’un poêle à bois, qu’il s’agisse de votre système principal de chauffage ou d’un chauffage d’appoint, il est essentiel de procéder au ramonage de la cheminée, au moins une fois par année. Vous éviterez ainsi les incendies, les dommages par la fumée et le danger lié au monoxyde de carbone.

L’automne est aussi un bon moment pour faire les réparations importantes avant l’hiver. Assurez-vous de ramoner et réparer la cheminée de façon sécuritaire ou, mieux, faites appel à un professionnel.

Étape 3 : attention au chauffage !

Parlant de chauffage, saviez-vous qu’il est préférable de garder un peu de chaleur l’hiver au chalet, quand vous êtes absent ? Évidemment, vous baissez le chauffage quand vous n’y êtes pas pour réduire les coûts, mais ne le fermez pas complètement. En maintenant une chaleur minimale dans le chalet, vous protégerez non seulement les tuyaux du gel, mais vous préviendrez la détérioration que l’humidité peut provoquer. Selon la Corporation des maîtres électriciens du Québec, garder la température aux alentours de 10 °C est suffisant.

Si vous fermez votre chalet pour l’hiver, même si vous maintenez une température minimale, en cas de panne électrique, la plomberie peut geler et causer un sinistre. Il est toujours plus prudent de fermer l’alimentation en eau, vidanger l’ensemble de la plomberie et verser de l’antigel dans les renvois d’eau des appareils sanitaires (douche, évier, toilette, etc.).

Étape 4 : c’est le temps de ranger

Il faut également exécuter la corvée saisonnière du rangement pour protéger vos biens. On lave et on range le mobilier de jardin. Si vous avez un bateau, un canot ou un pédalo, le temps est venu de les mettre hors de l’eau. On met à l’abri les vélos, la tondeuse, le tuyau d’arrosage, les outils de jardin, le barbecue et autres. Bref, on s’assure que nos biens demeurent en bon état pour en profiter de nouveau quand l’hiver sera terminé.

Étape 5 : votre assurance pour chalet est-elle adéquate ?

Vous devriez aussi souscrire une assurance pour résidence secondaire adaptée à vos besoins. Préparer votre chalet ou votre résidence secondaire pour l’hiver inclut cette étape qui est synonyme de tranquillité d’esprit. Communiquez avec un représentant en assurance de dommages pour obtenir la couverture qui correspond à votre usage et à votre réalité. Il existe divers contrats et protections, en matière d’assurance pour chalet.

En effet, votre assurance pour résidence secondaire pourrait comprendre le même genre de protections que celles pour votre résidence principale (tous risques ou risques spécifiés, responsabilité civile, etc.). Certaines conditions peuvent toutefois s’appliquer. Parfois, des assureurs acceptent d’assurer le chalet uniquement lorsqu’ils assurent aussi la résidence principale. La clé, c’est donc de s’informer et de comparer les offres.

N’hésitez pas à nous contacter afin d’obtenir une soumission pour votre assurance chalet et vos autres besoins en assurances. Promutuel Assurance est une fière mutuelle d’ici qui protège les biens des Québécoises et Québécois, dans toutes les régions, depuis près de 170 ans.

Sur ce, on espère que notre guide vous sera utile. Passez un bel hiver au chalet !