13 Juillet 2022

Incendie dans votre cour arrière : êtes-vous couvert ?

118211 12061 int_00_2206_440672_bbq.jpg public://int_00_2206_440672_bbq.jpg image/jpeg 176211 1 1657721331 int_00_2206_440672_bbq.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Eh oui, qui dit saison des terrasses, dit barbecue. Et, avec cette odeur alléchante de nourriture qui cuit sur le gril, vient aussi un risque accru d’incendie dans votre cour arrière, votre havre de paix estival. Vous ne souhaitez surtout pas retrouver votre espace extérieur sous l’emprise des flammes, après que la cuisson d’un délicieux canard grillé ait tourné au cauchemar. Mais, personne n’est à l’abri des accidents, pas même les plus grands maîtres de la grillade !

Une question se pose donc : comment pouvez-vous réduire les risques d’incendie dans votre cour arrière et qu’arrive-t-il si un tel événement malheureux survient ? Votre assurance habitation couvre-t-elle vos installations extérieures ? Trouvez réponse à vos questions, ici.

Les incendies résidentiels au Québec

Saviez-vous que, selon le ministère de la Sécurité publique du Québec, plus de 15 incendies résidentiels sont rapportés chaque jour ? De ceux-ci, 51 % sont liés à l’erreur humaine et les appareils de cuisson (dont le barbecue !) sont les principales sources de distraction à l’origine de ces incidents. Conséquemment, chaque année, les compagnies d’assurance accordent en moyenne des indemnités pour couvrir les pertes matérielles engendrées par les incendies résidentiels à la hauteur de 540 M$.

Voilà des statistiques qui donnent chaud, littéralement ! Mais qu’arrive-t-il lorsque vous en faites partie et qu’un incendie survient dans votre cour arrière ? Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage sur la question.

Méfiez-vous de votre barbecue !

Vous savez maintenant que les feux de cuisson sont à l’origine de la majorité des incendies résidentiels. La meilleure façon de les éviter est donc de cuisiner en toute sécurité. Pour cela, vous devez non seulement adopter les bons gestes dans la cuisine, mais aussi lorsque vous préparez vos repas sur le barbecue. Voici comment diminuer les risques d’incendie dans votre cour grâce à ces conseils pour une utilisation sécuritaire des barbecues :

1. Les bonnes habitudes d’entretien

Un barbecue bien entretenu est un barbecue plus sécuritaire ! Chaque saison de la grillade devrait débuter par un nettoyage complet et une inspection approfondie de votre appareil de cuisson. Nettoyez et vérifiez les brûleurs, les raccords, les tuyaux, la grille de cuisson et la cuve. Pour repérer les fuites de gaz potentielles, appliquez une solution savonneuse sur les raccords et les tuyaux. Si des bulles se forment, c’est qu’il y a une fuite et que vous devez la faire réparer.

Restez aussi à l’affut des signes de corrosion et de rouille d’où pourrait s’échapper le propane ou l’huile des aliments. En ce qui concerne la bouteille, si elle est bossée ou si elle date de plus de 10 ans, remplacez-la.

Tout au long de l’été, assurez-vous d’effectuer un entretien régulier de votre barbecue pour réduire les risques d’incendie. Nettoyez la grille après chaque utilisation et videz fréquemment la cuve.

Bon à savoir : lorsque les composantes d’un barbecue sont en bon état, la flamme produite est de couleur bleue. Si elle est plutôt jaunâtre, c’est peut-être un signe que le brûleur est mal installé ou que les tuyaux sont obstrués.

2. Les consignes d’utilisation 101

La cuisson au gaz comporte des dangers importants, tant pour les risques d’explosion que d’incendies. En plus de suivre les instructions du fabricant, voici quelques conseils pour profiter de votre barbecue en toute sécurité :

Installez votre barbecue dans un endroit sécuritaire : c’est-à-dire à au moins un mètre des murs de votre résidence et des structures extérieures, sur une surface stable, loin des matières combustibles, des portes, des fenêtres et des arbres, dans un endroit aéré et loin de la circulation des enfants. Redoublez de prudence en présence d’un revêtement combustible, tel que le vinyle ; dans ce cas, un dégagement supérieur à un mètre est recommandé.

Ouvrez et éteignez votre barbecue dans les règles de l’art : ouvrez dans l’ordre, le couvercle, la bouteille et l’un des boutons de contrôle. Pressez ensuite le bouton d’allumage, mais pas plus de deux fois ! Pour l’éteindre, fermez la bouteille et les boutons de contrôle, une fois la flamme éteinte. Nettoyez, laissez refroidir et fermez le couvercle.

Finalement, n’utilisez jamais votre barbecue à l’intérieur ou sous un abri, même s’il s’agit d’un brûleur portatif.

3. La cuisson sécuritaire sur le gril

Tout d’abord, ne laissez jamais votre barbecue en fonction sans surveillance et demandez à vos enfants de rester à l’écart lors de la cuisson des aliments. Armez-vous des accessoires de cuisson spécifiques au barbecue : longues pinces, brosse, mitaines de cuisson, etc. Évitez de vaporiser vos grillades d’huile durant la cuisson, de porter des manches longues et de vous pencher au-dessus du gril pour sentir les aliments.

4. Les gestes de prévention d’incendie

Pour éviter que votre barbecue soit la source d’un incendie résidentiel, voici quelques conseils de prévention supplémentaires :

  • Munissez-vous d’un extincteur portatif avec la mention « ABC ».
  • Entreposez toujours la bouteille de propane à l’extérieur, loin des sources de chaleur importantes.
  • Restez attentif : plus de 40 % des feux de cuisine sont causés par une distraction.
  • Si le barbecue ne s’allume pas, coupez l’alimentation et attendez que le gaz se dissipe avant d’essayer de le rallumer.

5. Les précautions en cas d’incendie

Si un feu prend origine dans votre barbecue et devient hors de contrôle, appelez le 9-1-1, évacuez les lieux et attendez les services d’incendie. N’essayez pas de fermer le robinet de la bouteille, sinon vous risquez de vous brûler. Votre sécurité est la priorité !

Finalement, votre barbecue n’est pas la seule source d’incendie qui se trouve dans votre cour. Les produits chimiques et inflammables qui se retrouvent dans votre cabanon, les systèmes électriques, votre foyer extérieur, les mégots de cigarette et même vos potagers asséchés par une période sèche de canicule peuvent également déclencher un feu dans votre cour arrière. Assurez-vous de surveiller attentivement ces éléments !

L’assurance habitation couvre-t-elle votre cour arrière ?

En bref, cela dépend de votre formulaire. De façon générale, les structures séparées de votre résidence, comme votre cabanon et votre garage, ainsi que les biens se trouvant sur les lieux assurés sont habituellement couverts par votre assurance habitation. Certaines exclusions peuvent s’appliquer, notamment pour les piscines et les spas.

Toutefois, ces structures peuvent faire augmenter la valeur de vos biens assurables. Ainsi, pour veiller à ce que vous soyez pleinement indemnisés en cas de sinistre, vous devez informer votre représentant de l’existence de ces installations et de leur valeur. De plus, n’oubliez pas de communiquer avec lui lorsqu’une nouvelle structure extérieure est ajoutée sur votre terrain ! Ce dernier pourra ajuster le montant de couverture inscrit à votre contrat d’assurance habitation.

Vous avez des questions au sujet de votre assurance habitation et de la couverture applicable pour les biens se trouvant dans votre cour arrière ? Contactez l’un de nos représentants en assurance dès maintenant qui saura vous guider afin que vous puissiez profiter de vos installations extérieures en toute tranquillité d’esprit !