23 Octobre 2020

Acheter une maison en hiver : quoi savoir

69480 7713 maisonhiver.jpg public://maisonhiver.jpg image/jpeg 275048 1 1603467381 maisonhiver.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Nombreux sont les acheteurs qui sont frileux à l’idée d’acheter une maison en hiver. Cette crainte s’explique surtout par le froid qui les décourage ou la neige qui impose des limitations à l’inspection complète des lieux. Pourtant, en prenant les bonnes précautions, acheter une propriété pendant la saison froide peut présenter de nombreux avantages.

Vous voulez trouver la propriété de vos rêves et vous demandez si l’hiver est une période propice pour réaliser cet investissement important? Poursuivez votre lecture pour découvrir tout ce que vous devez savoir sur l’achat d’une maison durant la saison hivernale, des avantages aux inconvénients, en passant par des conseils pour guider votre décision.

Acheter une maison en hiver : les pour et les contre

En été, il est facile de voir le plein potentiel des maisons que vous visitez : les jardins sont en fleurs, les fondations sont accessibles, les terrains sont dégagés, etc. Mais à quoi pouvez-vous vous attendre si vous décidez de magasiner une propriété en hiver? Voici les principaux avantages et inconvénients de l’achat d’une maison en pleine saison froide :

Les pour

  • Une moins grande demande − Alors que les gens sont occupés au travail, à planifier le temps des fêtes ou à voyager, le nombre d’acheteurs potentiels chute drastiquement en hiver. C’est donc dire que la concurrence est plus faible, tout comme les risques de faire face à une surenchère. Il s’agit également d’une bonne occasion pour les premiers acheteurs de faire leur entrée sur le marché immobilier.
  • Une bonne façon de tester l’isolation − Il n’y a pas de meilleure façon de tester l’isolation d’une maison que de la visiter en plein hiver.
  • Un plus grand pouvoir de négociation − Moins il y a de demandes, plus vous avez de pouvoir de négociation et de meilleures chances de voir votre offre acceptée.
  • Des vendeurs motivés − Les personnes qui vendent leur propriété durant la basse saison hivernale ont de bonnes raisons de le faire, alors ils sont motivés et souhaitent vendre rapidement.
  • Un meilleur service de votre courtier immobilier − Puisqu’il doit servir moins d’acheteurs potentiels, il a plus de temps pour vous. Il pourra mieux répondre à vos besoins particuliers et approfondir ses recherches pour vous aider à trouver la maison parfaite pour vous.
  • Tous les systèmes sont en marche − Chauffage, foyer, système d’éclairage, etc. : tous les équipements de la maison sont en marche au moment de votre visite. Il est donc plus facile d’évaluer leur performance et leur état.

Les contre

  • Une inspection plus difficile − Il s’agit du principal inconvénient d’acheter une maison en hiver. L’accès aux fondations est compromis. Il est difficile d’évaluer la condition du terrain et de son aménagement ainsi que l’état du toit, des gouttières, de la piscine, du spa et autres installations extérieures. Toutefois, en suivant nos 6 conseils, que vous trouverez ci-après, pour un processus d’achat en hiver réussi, vous pourrez tout de même dénicher la maison dont vous rêvez, et ce, sans mauvaise surprise au printemps.
  • Les intempéries − Inspecter l’extérieur d’une maison en hiver est un peu moins agréable qu’à 25 degrés. On vous suggère de vous habiller en conséquence pour pouvoir, sans inconfort, prendre tout le temps nécessaire à l’inspection des lieux.
  • Un marché ralenti − Il n’y a pas que la demande qui chute en hiver : l’offre est moins grande, elle aussi.

Magasiner une maison en hiver : 6 conseils pour prendre une bonne décision

Même s’il n’y a pas de bon ou de mauvais moment dans l’année pour acheter une propriété, magasiner une maison en hiver comporte ses propres spécificités et stratégies d’acquisition. Voici 6 conseils à mettre en application pour un processus d’achat sans tracas en hiver :

1. Ne négligez pas l’inspection de l’extérieur

Avec le froid, il est plus tentant de s’attarder seulement à l’aménagement intérieur et aux opportunités de décor qu’à l’extérieur. Même si le design intérieur de la propriété vous a totalement charmé, il est important de faire une inspection extérieure sommaire. Voici quelques éléments auxquels vous devez porter une attention particulière :

À l’intérieur :

  • Les portes et les fenêtres − Lorsque vous êtes à l’intérieur, inspectez les fenêtres pour vous assurer qu’il n’y pas de glace et qu’elles ne laissent pas passer de courants d’air. Vérifiez que les portes ferment bien et qu’elles sont à niveau.
  • Les murs − Puisque les maisons sont habituellement faites de bois et que ce matériel réagit aux changements de température, l’hiver peut révéler des problèmes de structure comme des fissures dans les murs. Restez également à l’affût de traces de moisissure sur les murs donnant sur l’extérieur, par exemple les garde-robes.
  • La tuyauterie − Vérifiez l’état de la tuyauterie. La présence de tuyauterie en acier laisse présager que cette dernière est âgée.

À l’extérieur :

  • Les fondations – Même si elles sont enneigées, il est important d’y jeter un œil pour voir s’il y a des fissures apparentes.
  • Les gouttières − Inspectez les gouttières pour voir s’il y a des traces de bris susceptibles de causer des infiltrations d’eau au printemps.
  • Le toit − Si vous remarquez que la neige semble fondre sur le toit, c’est peut-être un signe que le grenier est mal isolé. Est-ce que des glaçons pendent du toit? C’est également le signe d’une perte de chaleur et d’un toit potentiellement mal isolé.
  • Les équipements extérieurs − Il sera peut-être difficile d’inspecter la piscine et le spa, mais jetez un œil à la structure du cabanon, du balcon et du patio.

N’hésitez pas à demander au propriétaire de déneiger au besoin l’accès aux éléments clés. S’il n’a rien à cacher et qu’il souhaite vendre, il va coopérer, c’est garanti!

2. Faites appel à un inspecteur indépendant

Même si le vendeur sera en mesure de vous fournir un rapport d’inspection, il est fortement conseillé, hiver comme été, d’avoir recours aux services d’un inspecteur indépendant ayant une responsabilité professionnelle. Faire une inspection pourra par exemple vous permettre d’évaluer la présence potentielle d’un vice caché qui pourrait se pointer le bout du nez au printemps. La garantie légale est offerte par le vendeur.

Il est possible que le rapport s’avère incomplet en raison d’un accès limité par la neige. Dans un tel cas, l’inspecteur pourrait vous recommander une deuxième évaluation des lieux s’il a des doutes raisonnables sur l'état d'une portion du bâtiment. N’hésitez pas à suivre cette recommandation qui pourrait vous éviter de mauvaises surprises.

3. Inspectez le sous-sol et le grenier avec soin

L’hiver est la saison parfaite pour repérer les traces d’une infestation de rongeurs. En effet, c’est pendant cette saison qu’ils se réfugient dans les maisons. Vérifiez également que ces lieux sont bien secs et isolés (pas trop froid, pas de glace dans les fenêtres, pas de courants d’air, etc.).

4. Posez les bonnes questions aux propriétaires

Rappelez-vous que le vendeur a l’obligation de déclarer des particularités et des anomalies connues sur sa propriété. Il doit vous divulguer les vices qu’il connaît. Les vices apparents et ceux dénoncés par le vendeur seront généralement exclus de la garantie légale de qualité. Ainsi, si vous lui posez des questions sur des éléments qui ne sont pas accessibles durant l’inspection en hiver, il se doit de vous dire la vérité. Demandez des photos de l’aménagement extérieur et de l’apparence générale de la maison en été. De plus, s’il mentionne qu’il a réalisé des travaux, demandez-lui de voir les factures qui confirment les investissements associés.

5. N’ayez pas peur de négocier

Si un vendeur met sa propriété en vente l’hiver, durant la basse saison immobilière, alors que la demande est à son plus bas, cela pourrait signifier qu’il doit vendre, et ce, rapidement. Acheter en hiver peut donc vous donner un meilleur pouvoir de négociation. N’hésitez pas à présenter une offre sous le prix demandé en la justifiant avec vos constats lors de la visite et ceux révélés par le rapport d’inspection.

6. Inscrivez des conditions au contrat

Il y a une piscine sur la propriété, mais elle était totalement enneigée au moment de l’inspection? Puisque cet équipement peut représenter une bonne proportion de la valeur de la maison, votre notaire peut vous aider à inclure une clause de réserve dans le contrat, laquelle imposera une inspection au moment de la réouverture du plan d’eau au printemps et le paiement pour les réparations et le remplacement d’équipement, s’il y a lieu. Votre notaire est un allié de taille au moment d’acheter une maison en hiver puisqu’il peut vous fournir des outils pour protéger légalement votre investissement.

Après l’achat : quelques rappels

Vous avez profité de l’hiver pour magasiner votre maison et c’est mission accomplie? Félicitations! Avant de prendre possession de votre nouvelle propriété, tenez compte des rappels suivants :

  • Refaites une inspection au printemps − Si vous avez inscrit des réserves ou des conditions dans le contrat d’achat, vous devrez faire inspecter de nouveau les éléments conditionnels à l’inspection, par exemple la piscine.
  • Préparez votre déménagement − Il est maintenant temps de planifier votre déménagement pour vous faire gagner du temps. Bien choisir son déménageur et organiser son système d’emballage peut représenter la différence entre un déménagement efficace et une expérience remplie de désagréments.
  • Souscrivez une assurance habitation − Pour vous assurer d’être couvert même durant l’étape du déménagement, il est important de contracter une assurance habitation pour la nouvelle propriété avant d’en prendre possession. N’oubliez pas de mentionner à votre représentant les dates du départ, du déménagement et de la prise de possession officielle de la maison.

Faites une demande de soumission pour une assurance habitation avec nous dès maintenant!