09 Juillet 2020

Poser facilement une roue de secours en sept étapes

66078 7713 int_00_2007_35774_rouesecours.jpg public://int_00_2007_35774_rouesecours.jpg image/jpeg 105334 1 1594325118 int_00_2007_35774_rouesecours.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Parmi les compétences liées à la conduite automobile, savoir changer un pneu peut être très utile. Même s’il est possible de faire appel à des professionnels, des cas d’urgence peuvent nécessiter que vous changiez votre roue vous-même. Pour cela, vous devez savoir comment le faire en toute sécurité. Poursuivez cette lecture pour découvrir les sept étapes faciles à suivre pour y arriver.

1. Préparer le matériel nécessaire

Avant de conduire votre véhicule, vous devez vous assurer d’avoir sur vous le nécessaire pour vous occuper de tout si jamais une urgence survenait, notamment en cas de crevaison. En plus de la roue de secours, vous devez rassembler plusieurs autres outils pour constituer une sorte de trousse de premiers soins pour la voiture. Si celle-ci est bien remplie, vous y retrouverez :

  • Un cric
  • Un démonte-pneu
  • Un triangle réflechissant
  • Un gilet jaune ou un gilet réfléchissant
  • Une lampe de poche

En général, il vous suffit de regarder sous le plancher du coffre arrière de votre véhicule pour trouver ces outils. Cependant, si vous ne les trouvez pas, vous devrez lire le manuel de votre voiture ou vérifier sur la page internet du fabricant pour savoir à quel endroit ils sont entreposés. Si vous ne les possédez pas, vous devez les acheter pour être prêt en cas de crevaison.

Ces outils ne sont pas les seuls qu’il faut avoir sous la main. Selon la période, le lieu où vous habitez ou la distance à parcourir, votre trousse peut être composée de différents accessoires. Par exemple, pour les saisons froides, vous devez aussi avoir, dans la trousse d’urgence pour la voiture, les outils indispensables pour réagir face aux dangers de la conduite hivernale. Il peut s’agir :

  • De quelques bouteilles d’eau
  • De couvertures et de gants pour se maintenir au chaud
  • D’une pelle
  • D’antigel
  • D’un ensemble d’outils de bricolage
  • De câbles de survoltage
  • De fusées d’urgence

Une fois que vous aurez avec vous le nécessaire, vous pourrez conduire en toute sécurité et réagir efficacement quand viendra le moment de changer un pneu.

2. Stationner le véhicule de manière sécuritaire

Si une crevaison survient pendant que vous conduisez votre voiture, vous devez stationner votre véhicule de manière sécuritaire. Il n’est pas conseillé de s’arrêter en bordure de l’autoroute. Vous devez rechercher, si c’est possible, un lieu qui vous garantira d’être hors de danger. Vous serez alors rassuré de savoir que vous disposez des outils nécessaires pour changer le pneu vous-même.

Afin que les autres conducteurs puissent vous voir et vous éviter, vous devez garer votre véhicule dans une ligne droite et sur un terrain plat. Vous devez ensuite mettre le frein à main, immobiliser parfaitement la voiture à l’aide d’objets et allumer les feux de détresse. Pour plus de sécurité, il faudra poser un triangle réfléchissant à l’arrière et à l’avant de la voiture, puis porter le gilet jaune.

3. Installer le cric

Maintenant que la voiture est bien stationnée, vous devez sortir tous les outils nécessaires pour poser votre roue de secours. Il vous faut bien disposer tout ce dont vous avez besoin à portée de main, mais surtout loin de la route. Vous ne devez pas encombrer la voie, pour votre sécurité et celle des autres automobilistes. Il faudra desserrer les écrous du pneu pendant que la roue est au sol.

Cette opération doit se faire avec les roues au sol, car elle peut nécessiter de la force. Alors, il faut que la voiture reste bien en équilibre. Si votre voiture a des enjoliveurs, vous devez desserrer les écrous avec le démonte-pneu avant de les retirer. Si certains coincent, il vous faudra utiliser tout le poids de votre corps, mais il ne faut surtout pas les enlever entièrement.

S’il est normal que les écrous se desserrent simplement, il peut arriver que le poids de votre corps ne soit pas suffisant pour compléter l’opération. Ce sera le cas si vous vous retrouvez devant une jante rouillée. Plusieurs méthodes existent pour débloquer une jante de pneu rouillée. Or, vous devez éviter de forcer au démonte-pneu pour ne pas endommager les écrous. Ensuite, vous pouvez :

  • Appliquer une bombe antirouille si vous en avez
  • Utiliser du lubrifiant
  • Frapper les rebords extérieurs de la roue avec un maillet et du bois, pour la vibration

Ce n’est qu’après avoir desserré les écrous et retiré les enjoliveurs que vous positionnerez le cric, selon le pneu à retirer, derrière les roues avant ou devant les roues arrière. Certaines voitures disposent d’emplacements spécifiques pour le cric. Consultez le manuel pour trouver l’endroit approprié. Enfin, vous soulèverez la voiture d’environ 2,5 à 15 cm, en maintenant le cric bien droit.

4. Retirer la roue endommagée

Vous allez maintenant ôter la roue. Comme vous n’aviez pas entièrement retiré les écrous, vous devez le faire à ce moment. Toute la tâche complexe a déjà été effectuée, alors vous n’aurez plus qu’à les enlever sans effort. Si les écrous étaient rouillés, l’usage de lubrifiant peut s’avérer utile lors du retrait complet du pneu. Un peu de force sera peut-être nécessaire dans ce cas.

Vous devez prendre garde à ne pas perdre les boulons et les déposer à proximité. N’oubliez pas que le pneu est très lourd et salissant. Ne vous laissez donc pas surprendre. Pour des questions de sécurité, vous pouvez positionner la roue enlevée sous la voiture. Ainsi, même si le cric cédait durant l’opération, le véhicule retomberait sur le pneu. Vous pouvez maintenant poser la roue de secours.

5. Installer la roue de secours

L’installation de la roue de secours est l’étape la plus facile. Vous devez placer la nouvelle roue dans la même position qu’avait le pneu que vous avez retiré. Celle-ci est souvent moins lourde et se pose aisément. Vous ne devez resserrer entièrement la roue qu’après avoir abaissé le véhicule pour préserver l’équilibre du cric. Alors, n’utilisez que vos doigts pour fixer les écrous à cette étape.

6. Abaisser le véhicule

Une fois que le pneu est positionné, vous pouvez abaisser la voiture. Il ne faut pas se presser et descendre le véhicule à la hâte. Si vous aviez mis le pneu endommagé sous la voiture, vous devez le retirer avant de commencer à faire baisser l’auto avec le démonte-pneu. Comme au moment où vous le suréleviez, vous devez toujours procéder délicatement et en gardant le cric droit.

Il ne faut pas oublier de serrer les écrous. Vous pouvez procéder en simulant le dessin d’une étoile ou en les posant dans le sens des aiguilles d’une montre. Utilisez tout votre poids pour vous assurer que tout est parfaitement vissé. S’il y a un problème de rouille, vous devez faire attention à ne pas faire céder les écrous. Une fois qu’ils sont tous fixés, il vous faut ranger consciencieusement tout le matériel utilisé.

7. Conduire avec la roue de secours

Vous pouvez alors prendre la route avec votre pneu de secours, en respectant certains points. Tous les pneus de secours ne peuvent être utilisés de la même manière. Pour définir dans quel cas vous vous trouvez, vous devez vérifier le type de pneu de secours que vous avez. Déjà, il faut rappeler que si le pneu de secours est nécessaire dans la plupart des cas, il n’est pas une obligation légale.

Après crevaison, le runflat ne doit pas être utilisé au-delà de 100 km ni à une vitesse supérieure à 60 km/h ou 80 km/h selon la marque du pneu. Cette obligation est la même pour les pneus de secours de dépannage dit « galette ». La galette est une roue de secours plus petite qu’une roue ordinaire. Elle doit être utilisée avec prudence, comme un runflat, jusqu’au prochain garage.

À la place de la galette, vous pouvez posséder une roue complète en guise de roue de secours. La différence est que la jante d’une roue de secours complète est moins lourde que celle d’une roue ordinaire. Cela dit, il est possible que ce soit exactement le même genre de roue. Si ce n’est pas le cas, vous devez rouler prudemment jusqu’à ce que vous atteigniez le garage le plus proche.

En suivant ces étapes, vous pouvez facilement poser votre roue de secours après une crevaison. Si vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à contacter un garage pour obtenir l’aide de professionnels et le service de dépannage. Et si jamais un malheur arrivait, contactez votre représentant en assurance auto.