17 Mars 2021

Combien coûte une voiture annuellement?

72351 4169 int_00_2103_380722_coutvoiture.jpg public://int_00_2103_380722_coutvoiture.jpg image/jpeg 114426 1 1615998233 int_00_2103_380722_coutvoiture.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Avant d’acheter une voiture, il est essentiel de bien connaître son budget et de trouver un véhicule qui correspond à notre réalité financière. Pas facile, car il existe une foule de modèles différents et plusieurs méthodes d’achat. Par exemple, est-il mieux de louer ou d'acheter une voiture? Gagne-t-on à acheter une voiture d’occasion ou est-il préférable de payer plus cher pour une voiture neuve afin d’avoir la tranquillité d’esprit que procure sa garantie? Analysons ces scénarios dans le détail afin de mieux vous éclairer.

L'achat

Si vous en avez les moyens et si vous désirez absolument une voiture neuve, l’achat demeure la meilleure solution, non seulement parce que vous êtes propriétaire d’un véhicule que vous pourrez revendre éventuellement, mais aussi parce qu’aucune limite en matière de kilométrage ni aucuns frais associés à des dommages ne seront imposés par le concessionnaire.

Avant de passer à l’acte, il est toutefois important d’obtenir un bon taux de financement. Plusieurs constructeurs proposent des taux qui varient entre 0 et 2 %. Faites toutefois attention à un taux d’intérêt trop élevé, surtout si vous envisagez de faire financer le véhicule durant une longue période. Quant à la durée du financement, essayez de ne pas dépasser 60 mois (5 ans) afin d’éviter de vous retrouver avec une dette sur une voiture qui n’est plus couverte par la garantie du constructeur.

Autant que possible, tentez de verser un bon montant comptant dès le début. Cela vous permettra de réduire à la fois vos mensualités et la durée du financement.

La location

Si votre budget est serré, que vous désirez absolument une voiture neuve et que vous ne ressentez aucun désir d’en être propriétaire ni de la conserver longtemps, la location se révèle l’option la plus économique mensuellement.

Sachez toutefois que, dans le cas d’une location, l’auto ne vous appartiendra pas. Autrement dit, lorsque le contrat de location arrivera à terme, il faudra remettre les clés à le concessionnaire. Ce sont toutefois les faibles mensualités associées à la location qui lui permet de demeurer une option alléchante pour les consommateurs. À titre de référence, une automobile dont le prix de détail est de 25 185 $ coûte en location 316 $ par mois (avant les taxes applicables) sur une période de 48 mois à un taux d’intérêt de 1,99 %. Le même véhicule, financé sur 48 mois, vous en coûtera 547 $ par mois. En effet, il y a une bonne différence entre les deux.

Ajoutez à cela le tarif mensuel de votre prime d'assurance auto – qui varie notamment selon votre âge et votre dossier de conduite – et vous comprendrez pourquoi la location est populaire auprès des acheteurs de véhicules neufs.

Il faut malgré tout souligner que la location comporte certaines limites, notamment le kilométrage alloué par année, lequel sera déterminé avec le concessionnaire lors de la transaction. De plus, si des dommages esthétiques ou mécaniques sont identifiés lors du retour de votre véhicule, votre concessionnaire pourrait vous demander de payer, du moins en partie, les réparations.

La voiture d’occasion

L’option la plus économique, surtout si votre but premier est de réduire vos coûts annuels, c’est d’acheter une voiture d’occasion sans financement, pourvu que le modèle ciblé ne nécessite pas beaucoup de réparations.

En règle générale, il est possible de mettre la main sur un bon véhicule d’occasion avec un budget se situant entre 6 000 et 10 000 $. Évidemment, avant d’acheter une voiture d’occasion, il est important d’obtenir son historique d’entretien et de la soumettre à une bonne inspection mécanique afin d’éviter toute surprise. Tentez également de cibler un véhicule qui n’est pas trop vieux et, surtout, dont le kilométrage n’est pas trop élevé. Un véhicule affichant un kilométrage au-dessus des 100 000 kilomètres aura habituellement besoin d’entretiens plus coûteux, comme des courroies de distribution, ou des accessoires auxiliaires, comme un alternateur ou encore une pompe à eau.

Des véhicules ayant des mécaniques simples, comme un moteur à 4 cylindres, par exemple, se révèlent habituellement moins problématiques que les véhicules alimentés par des moteurs V6, V8 ou turbocompressés. Les marques japonaises ont généralement une très bonne réputation à ce chapitre. Optez pour des marques qui ont une réputation de fiabilité. Ces constructeurs présentent typiquement une réputation de fiabilité qui est au-dessus de la moyenne, à condition que leur entretien préventif ait été fait correctement.

Enfin, vous pourriez aussi vous tourner vers un véhicule d’occasion certifié par le constructeur. Il s’agit de modèles d’occasion ayant été inspectés et certifiés par son constructeur. Ces modèles viennent même parfois couverts par une garantie et s’offrent à des taux d’intérêt intéressants, faisant d’eux des achats sensés.

Les autres frais

L’achat du bon véhicule ne représente qu’une partie des coûts annuels associés à une automobile. Avant d’acheter, assurez-vous de magasiner les primes d’assurance pour le modèle ciblé. Tentez le plus possible d’éviter des véhicules alimentés par de gros moteurs V8 car, en plus d’être plus gourmands en essence, ces modèles (avec une cylindrée de plus de 4,0 litres) sont imposés d’une taxe sur la cylindrée au moment de l’immatriculation. Prenez également garde aux véhicules équipés de grosses jantes, car les pneus d’hiver coûteront plus cher quand arrivera la saison froide. Il est également recommandé d’effectuer des entretiens préventifs afin d’éviter de se retrouver avec des bris mécaniques coûteux.

En outre, bien qu’un véhicule de haute performance soit toujours alléchant, n’oubliez pas que l’entretien de ses composants mécaniques, sans compter les contraventions associées à des excès de vitesse parfois trop faciles, contribue à faire augmenter vos dépenses automobiles annuelles.