10 Septembre 2019

Choix d’une assurance entreprise : 8 erreurs à éviter

58470 4169 int_00_1908_315390_8_erreurs.jpg public://int_00_1908_315390_8_erreurs.jpg image/jpeg 68529 1 1568126232 int_00_1908_315390_8_erreurs.jpg image  Array Array Array Array   500 980

Vous travaillez fort pour assurer le succès de votre entreprise, d’où l’importance de bien la protéger. Et on ne magasine pas une assurance entreprise chaque semaine. Pour vous simplifier la vie dans cette démarche, on vous a préparé une liste d’erreurs que tout entrepreneur devrait éviter.

1. CROIRE QU’UNE ASSURANCE ENTREPRISE N’EST PAS NÉCESSAIRE

Pourquoi souscrire une assurance entreprise? Pensez notamment à vos locaux ainsi qu’à vos stocks, votre mobilier et vos équipements. Les protéger adéquatement par une assurance est une précaution de base, et ce, quelle que soit la taille de votre entreprise. De plus, une assurance de biens est nécessaire si vous voulez obtenir un prêt commercial.

Et ce n’est pas tout! L’assurance entreprise, communément appelée « assurance combinée commerciale », permet aussi de couvrir, entre autres, un vol de biens ou d’argent que vous pourriez subir d’un employé ou une perte de revenus. Elle inclut une protection en responsabilité civile.

Vous êtes un entrepreneur à la maison et y avez du matériel qui sert à votre travail? Vous croyez que votre assurance habitation est suffisante? Une assurance entreprise est probablement très souhaitable pour couvrir vos activités professionnelles. Communiquez avec un représentant en assurance pour y voir clair.

2. AVOIR UNE SEULE PRÉOCCUPATION : LE PRIX LE PLUS BAS

Il est normal de vouloir économiser quand on magasine. Mais quand vous choisissez une assurance entreprise, vous n’êtes pas dans une chasse à l’aubaine. Vous êtes plutôt dans une démarche pour protéger les actifs de votre entreprise contre des risques qui pourraient être préjudiciables.

C’est donc dire que vous devez surtout évaluer l’étendue des protections offertes en cas de sinistre. En effet, une prime basse, malgré les économies réalisées, peut être synonyme de couverture insuffisante. Votre premier objectif? Avoir une police comprenant toutes les garanties qu’il vous faut.

3. OPTER POUR UNE FRANCHISE TROP ÉLEVÉE

Accepter une franchise plus élevée peut être une bonne stratégie pour faire baisser la prime. Mais attention : le montant de franchise ne doit pas être trop élevé, car on ne sait jamais quand un sinistre peut arriver. Et s’il survient à un moment où l’entreprise a peu de liquidités, celle-ci doit malgré tout assumer la franchise. Vous avez compris : la capacité financière de l’entreprise est un critère déterminant pour choisir la franchise.

4. MINIMISER CERTAINS RISQUES

Vous vous croyez à l’abri d’un refoulement d’égout? Vous vous dites qu’un tremblement de terre est un événement trop rare? C’est vrai qu’on peut avoir le réflexe de sous-estimer certains risques, mais comme ils peuvent provoquer des pertes considérables, il est important de prendre le temps de considérer les protections contre ceux-ci.

5. SOUS-ESTIMER LES SEMAINES SUIVANT UN SINISTRE

Imaginez les scénarios possibles à la suite d’un sinistre : vos clients ou vos employés n’ont plus accès à vos locaux durant des semaines; un délai est nécessaire pour remplacer vos biens; vous êtes dans une période très lucrative de l’année ou cruciale pour votre entreprise, etc. Pensez ensuite à l’ampleur des pertes potentielles et aux impacts sur vos revenus. Sachez qu’une assurance entreprise complète peut couvrir les pertes d’exploitation.

6. FAIRE UNE MAUVAISE ESTIMATION DE VOS BIENS

Avant d’assurer le bâtiment de votre entreprise, demandez une évaluation de celui-ci par un professionnel, surtout si sa construction n’est pas récente. Il faut en effet savoir que le prix que vous l’avez payé ou l’évaluation municipale ne sont pas des indicateurs pour déterminer le coût de reconstruction. L’assureur aura besoin de cette information.

Il pourrait aussi être intéressant de faire évaluer votre matériel et vos équipements. Pour les remplacer en cas de bris, la valeur comptable après amortissement ne sera pas suffisante. Et si, par exemple, des appareils brisés ne sont plus disponibles et doivent être remplacés par des modèles récents, cela risque de coûter plus cher.

7. NE PAS ÊTRE TRANSPARENT AVEC L’ASSUREUR

Soyez transparent quand vous faites une demande de soumission d’assurance. C’est votre devoir, et vous gagnez à être honnête quand vous répondez aux questions. Il suffit de le faire de manière consciencieuse et ouverte, en n’oubliant pas de préciser toutes les circonstances connues susceptibles d’influencer l’assureur dans sa décision.

Même après avoir souscrit votre assurance entreprise, vous devez informer votre assureur de tout changement qui pourrait avoir un effet sur l’évaluation des risques se rapportant à votre entreprise.

8. NE PAS REGROUPER VOS ASSURANCES

Vous n’avez pas intérêt à éparpiller vos assurances, et ce, pour diverses raisons. Il est avantageux de les regrouper chez un même assureur. C’est encore plus vrai si vous êtes travailleur à domicile. Par exemple, si un sinistre touchait à la fois votre entreprise et votre maison, le fait de parler à un seul interlocuteur vous faciliterait vraiment la vie. Vous pourriez même bénéficier d’une seule franchise (au lieu d’avoir deux franchises distinctes) pour les dommages à votre entreprise et à votre résidence.

Et entreprise à domicile ou pas, il est souvent possible d’obtenir un rabais intéressant en regroupant votre assurance des entreprises et pour particuliers au même endroit!

En évitant ces erreurs fréquentes, vous serez en mesure de trouver une assurance entreprise qui vous permettra de travailler l’esprit en paix. Chez Promutuel Assurance, en plus des protections de base (assurance des biens, pertes d’exploitation, délits, responsabilité civile), on vous offre automatiquement la couverture pour bris d’équipement et des protections complémentaires à la carte. Demandez conseil à l’un de nos représentants.