13 Août 2020

Les 8 étapes d’une réclamation en assurance habitation pour dégât d’eau

67343 7713 int_00_2007_360793_blogueentetes_reclamationdegateau.jpg public://int_00_2007_360793_blogueentetes_reclamationdegateau.jpg image/jpeg 53081 1 1597346428 int_00_2007_360793_blogueentetes_reclamationdegateau.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Infiltration d’eau par la toiture, refoulement d’égouts et rupture des boyaux de laveuse ne sont que quelques exemples de dommages causés par l’eau. Comme l’explique notre guide pour prévenir un dégât d’eau dans votre maison, plusieurs sources distinctes peuvent entraîner un sinistre dans votre habitation.

Saviez-vous que les dégâts d’eau représentent la première cause de réclamation en assurance habitation ? Même si vous prenez les bonnes mesures pour les prévenir et vous protéger, il se peut que votre maison et vos biens soient, à un moment ou un autre, abîmés par un dégât de la sorte.

Souhaitant vous épauler face à une telle situation, Promutuel Assurance vous dévoile les 8 étapes à suivre pour faire une demande de réclamation en assurance habitation, en cas de dégât d’eau.

Les types de dégât d’eau couverts par l’assurance habitation

Tout d’abord, il est important de comprendre ce que couvre l’assurance habitation en matière de dégâts d’eau. De manière générale, les dommages causés par une fuite ou un débordement d’une installation sanitaire ainsi que ceux provoqués par un bris d’une conduite d’eau publique sont couverts via une assurance habitation de base.

Toutefois, les dommages causés par une infiltration d’eau ou un refoulement d’égouts sont couverts seulement si vous avez ajouté à votre contrat d’assurance habitation la protection additionnelle pour couvrir ces types de dommages. En cas de doute ou pour apporter des modifications à votre police actuelle, n’hésitez pas à communiquer avec votre représentant.

Dégât d’eau : 8 étapes à suivre pour une demande de réclamation

En suivant ces 8 étapes, vous serez assuré de couvrir tous les éléments importants et de faciliter le processus de dédommagement du côté de votre assureur. Voici ce qu’il faut faire pour déposer une demande de réclamation en assurance habitation, si un dégât d’eau fait des ravages chez vous :

1. Déclarez le sinistre le plus rapidement possible

Selon les étapes clés pour une réclamation en assurance habitation, tous types de sinistres confondus, vous avez l’obligation d’aviser votre assureur du dégât d’eau le plus rapidement possible. Le représentant d’assurance qui prendra note de votre sinistre sera en mesure de vérifier les protections inscrites à votre police d’assurance habitation, avant que vous n’engagiez des frais.

2. Limitez les dégâts et leur aggravation

Il est de votre responsabilité de limiter les dégâts d’éviter qu’ils ne s’aggravent. Voici quelques gestes pour vous aider :

  • Bris de tuyauterie : fermez ou colmatez temporairement les conduits d’alimentation d’eau problématiques. Si le dégât d’eau est important, assurez-vous de fermer l’électricité pour éviter les courts-circuits et risques d’électrocution.
  • Fuite d’une conduite ou d’un tuyau : il est important de localiser la fuite pour prévenir l’aggravation des dégâts. Pour ce faire, tentez de repérer les signes (par exemple : traces de moisissures, mauvaises odeurs, gouttières bouchées, fissures dans la fondation, joints de brique effrités, taux d’humidité élevé, etc.).
  • Si vous n’êtes pas en mesure de limiter les dommages : enlevez rapidement les biens de grande valeur monétaire et sentimentale de la zone affectée.
  • Si vous n’êtes pas en mesure de déplacer de gros meubles (divans, armoires, commodes, etc.), essayez de les surélever afin que l’accumulation d’eau n’atteigne plus, ou moins, les meubles en question. La récupération de ces meubles s’en verra facilitée.

3. Aviser les tiers partis impliqués

Si le dégât d’eau en question implique un tiers parti (ex. : la municipalité ou un voisin), il est important d’aviser la ou les personnes en question de la situation afin qu’elles puissent agir rapidement de leur côté pour minimiser les dégâts.

Si les dommages ont été causés par le bris d’une infrastructure publique, envoyez un avis écrit à la Ville dans le délai prescrit pour préserver votre droit de recours. La municipalité sera également en mesure de planifier la réparation ou les travaux nécessaires pour régler le problème. Elle pourra peut-être aussi envoyer une équipe d’urgence sur place pour corriger la situation, au besoin.

Si vous êtes locataire : avisez le propriétaire dans les plus brefs délais et discutez avec lui afin de déterminer qui avisera les autres locataires de l’immeuble.

Si vous êtes copropriétaire : avisez votre syndicat de copropriété.

4. Faites faire les réparations d’urgence par un plombier

Si vous n’êtes pas en mesure de limiter rapidement la fuite ou que vous avez besoin d’une solution durable, un appel à un plombier sera nécessaire. Selon l’urgence, c’est-à-dire selon l’heure et la journée du sinistre, il vous faudra peut-être payer des frais supplémentaires.

5. Faites appel à un service de nettoyage

Une fois la situation sous contrôle, il est temps de faire appel à un nettoyeur pour réaliser les travaux nécessaires afin d’éviter que les dommages s’aggravent. Bon à savoir : si les dommages sont importants, il est possible que l’expert en sinistre de votre assureur s’occupe de cette étape pour vous.

Important : conservez bien vos reçus des travaux d’urgence effectués pour contrôler la situation. Votre assureur pourrait vous les rembourser, s’il accepte votre demande de réclamation.

6. Dressez la liste de vos biens endommagés ou détruits

Il est important de faire l’inventaire de vos biens et de vos meubles au moment de contracter une assurance habitation et de conserver cette liste à jour. Lorsqu’un sinistre survient, avoir un inventaire à jour de vos biens vous aidera à préparer une liste des biens endommagés qui inclut leur valeur et les reçus d’achat.

7. Conservez les éléments défectueux et les biens endommagés

Certains assureurs pourraient vous demander des preuves afin de compléter votre demande de réclamation liée à un sinistre. Si le dégât d’eau a été causé par une pièce ou un tuyau défectueux, assurez-vous de conserver la pièce en question. Dans les autres cas, des photos de la source du dégât d’eau pourraient vous aider.

Important : ne jetez pas vos biens endommagés ou détruits ! Ils pourraient, eux aussi, servir de preuves.

8. Collaborez avec votre assureur

Tout au long du processus de réclamation, assurez-vous de collaborer avec votre assureur en lui fournissant toute l’information nécessaire : factures, inventaire de vos biens, reçus de vos biens, preuves du sinistre, etc.

Après avoir évalué votre dossier, il s’assurera de vous indemniser selon le coût des réparations pour les biens endommagés qui sont réparables. Si vos biens ne sont pas réparables, votre assureur vous indemnisera selon leur coût de remplacement, ayant la même nature et la même qualité, et ce, selon les couvertures en vigueur à votre contrat. Vous pouvez donc être indemnisé selon la valeur au jour du sinistre.

Pour vous protéger des dégâts d’eau et tout autre sinistre, faites une demande de soumission pour une assurance habitation ou communiquez avec votre représentant Promutuel Assurance pour ajouter cette protection à votre portfolio actuel dès maintenant.

*Certaines conditions et exclusions s’appliquent.