30 Avril 2020

Votre vélo se fait voler : couvert ou pas?

64020 4169 int_00_2004_348882_enteteblogue_velo.jpg public://int_00_2004_348882_enteteblogue_velo.jpg image/jpeg 153053 1 1588260551 int_00_2004_348882_enteteblogue_velo.jpg image  Array Array Array Array   500 980

Les vols de vélos sont fréquents au Québec, même s’ils ne font pas la une des nouvelles. Pour protéger votre vélo non seulement contre les risques de vol, mais aussi contre les risques de dommages de toutes sortes, vous devez prendre les mesures qui conviennent, particulièrement une assurance habitation pour obtenir une indemnisation en cas de problème. Poursuivez la lecture pour savoir comment procéder.

Quelles protections contre le vol de votre vélo?

Choisir un vélo comme moyen de déplacement ne vous met malheureusement pas à l’abri du vol. Même si vous faites ainsi votre part pour réduire votre empreinte écologique, vous devez prendre aussi des mesures contre ce genre d'imprévus malheureux. Parce qu’un vélo coûte moins cher qu’une auto, on peut avoir tendance à se méfier quant aux mesures à prendre pour le protéger.

Au contraire, il vous faut adopter les bons gestes de prévention dès l’achat de votre vélo. En ayant une bonne assurance, si un vol survient malgré tous vos efforts pour préserver votre bien, vous n’aurez pas de soucis à vous faire, car le tour sera joué et vous serez couvert.

Quelles mesures prendre pour éviter le vol de votre vélo?

Pour protéger votre vélo, vous devez prendre, à plus petite échelle, les mêmes mesures que vous auriez prises pour protéger votre voiture. Rassurez-vous : nul besoin de dépenser des sommes exagérées comparativement au coût d’achat du vélo. Il s’agit de vous rappeler en toute circonstance qu’il est facile de voler un vélo.

Comme vous le faites pour votre voiture, vous ne devez jamais oublier le vélo dans l’entrée pendant la nuit ni le laisser dans des lieux non éclairés, hors de votre vue. Rangez toujours le vélo dans votre maison ou votre garage quand vous rentrez chez vous ou ne comptez pas ressortir. Dans la même logique, si vous rendez visite à un ami, entrez votre vélo chez lui en lui expliquant votre inquiétude.

Dans les autres cas, si vous n’avez pas de garage ni assez de place dans votre studio pour ranger votre vélo, vous devez utiliser des antivols efficaces. Oubliez le cadenas en U bas de gamme offert avec votre vélo. Il est de plus en plus facile de le briser. Optez plutôt pour une jonction de plusieurs cadenas à la fois.

Si le voleur doit prendre du temps pour voler votre vélo, il abandonnera par crainte d’être pris la main dans le sac. Ainsi, votre objectif consiste à décourager les voleurs. Avant de laisser votre vélo sans surveillance, vous pouvez aussi prendre l’habitude d’en retirer les accessoires ou les parties amovibles. L’une des astuces les plus efficaces consiste à retirer la selle de votre vélo. Avec ça, vous pourrez notamment réduire les risques de vol.

Mais si un vol survient malgré toutes ces mesures, que faire?

Comment être couvert contre le vol de votre vélo?

En prenant toutes ces mesures, vous augmentez considérablement vos chances de décourager les voleurs et de ne pas voir disparaître votre vélo. Cependant, cela ne doit pas vous empêcher de vous couvrir contre cette éventualité, aussi mince soit-elle. Si le vol survient, vous serez content d’avoir souscrit une bonne assurance habitation pour être indemnisé car, oui, la compensation pour un vol de vélo est incluse dans ce type d’assurance.

L’étendue de la protection

L’assurance habitation couvre votre vélo contre le vol, peu importe le lieu où ce vol est commis. Cela implique que votre assurance habitation ne se limitera pas à votre maison. Elle s’étendra au-delà de votre demeure, à tous les endroits où votre vélo se trouvera au moment où on vous l’aura volé*.

L’assurance habitation ne se limitera pas à votre vélo. Par exemple, si vous avez acheté un panier allant sur votre vélo et que les nombreux cadenas n’ont pas découragé le voleur, votre assurance habitation vous indemnisera pour ce vol. En effet, vous êtes couvert pour le vol du vélo et de tous les accessoires et objets qui pourraient y être rattachés.

Quelles autres protections pour votre vélo?

Le vol n’est pas le seul risque pour votre vélo. Mentionnons également que, malgré un taux de vols de vélos élevé au Québec, si vous prenez les mesures précédentes, vous ne risquez plus grand-chose par rapport à cela. Vous pouvez alors vous intéresser aux autres risques possibles pour votre vélo, notamment le risque d’accident.

Que faire en cas d’accident avec une automobile?

Alors que vous vous déplacez avec votre vélo, vous pouvez être victime d’une collision avec une automobile. Un tel accident implique un véhicule à moteur. Si vous êtes percuté par une auto, une moto ou même une caravane, que vous soyez au Québec ou n’importe où au Canada, il sera question d’un accident automobile.

Lorsque vous êtes à vélo et que vous êtes victime d’un accident impliquant une automobile, vous pouvez présenter une demande de réclamation auprès de la SAAQ (Société de l’assurance automobile du Québec) pour vos blessures corporelles. Mais qu’en est-il des dommages à votre vélo ? Pour cela, dès la survenance d’un accident impliquant un automobiliste, en stationnement ou en circulation, vous pouvez aussi demander une indemnisation à la SAAQ pour les dommages que vous aurez subis.

La SAAQ couvre les frais pour les vêtements et certains accessoires portés qui sont endommagés lors d’un accident de la route, par exemple des lunettes ou des prothèses. Toutefois, la SAAQ ne couvre pas les dommages subis par votre vélo. Vous devez donc présenter une demande de réclamation à votre assureur habitation pour qu’il procède à l’étude de votre demande. Afin que la SAAQ et votre assureur s’occupent de vous, vous devez établir un constat amiable avec l’automobiliste. Si vous ne pouvez pas en établir un, ou si l’automobiliste refuse, vous pouvez faire appel aux policiers afin qu’ils fassent un rapport d’accident.

Que faire dans les autres cas d’accident?

Tous les accidents ne sont pas des cas d’accident automobile. Même si vous êtes un cycliste prudent, il existe d’autres types de malchances.

Quelques risques possibles

Parfois, une simple erreur peut conduire à une chute de vélo et à la destruction de votre bien :

  • Durant la conduite
  • En stationnement
  • Chez vous
  • Durant un déménagement

En conduisant votre vélo, vous pouvez heurter un piéton, un obstacle sur la route ou même un autre cycliste. Si vous percutez une autre voiture, vous ne serez pas admissible à l’assurance auto lorsque cette voiture est stationnée ou sans conducteur. Dans ce cas, c’est l’assurance habitation qui prendra en charge les réparations de votre vélo.

Par ailleurs, votre vélo peut aussi être endommagé pendant votre déménagement, mais vous pouvez souscrire des protections avant que celui-ci n’ait lieu. Si vous vous y prenez d’avance et que vous choisissez de maximiser votre temps lors du déménagement, cela pourrait avoir un impact en cas de bris. Prenez notamment le temps de faire un inventaire de vos biens, lequel sera utile quand vous mentionnerez votre vélo à votre assureur et ferez appel à des professionnels pour le transport et l’entreposage éventuel de vos biens.

Quelle protection choisir?

Avec une assurance habitation de type tous risques*, vous serez couvert pour la majorité des dommages qu’il subira. Pour éviter que votre vélo soit endommagé durant votre déménagement, vous devez bien le disposer dans le camion. Si vous chargez votre camion de déménagement comme un professionnel, vous réduirez les risques.

Si vous ne voulez pas opter pour une assurance tous risques habitation, vous pouvez choisir la couverture de base et évaluer les différents risques que vous voulez couvrir pour votre vélo. Au moment de contacter votre assureur, vous pourrez étudier les différentes protections qui correspondront à vos besoins. Ainsi, vous serez protégé dans tous les cas qui vous intéressent, et ce, au meilleur prix.

Votre vélo est précieux pour vous, alors vous devez prendre toutes ces mesures pour le protéger contre le vol, mais aussi contre les autres risques éventuels. Grâce à votre assurance habitation, vous pourrez parfaire votre protection et vous assurer de recevoir une indemnisation dès que nécessaire.

*Certaines conditions peuvent s’appliquer.