17 Mars 2021

Pourquoi la capacité de remorquage de certains VUS est-elle plus élevée?

72361 4169 int_00_2103_380722_chargevoiture.jpg public://int_00_2103_380722_chargevoiture.jpg image/jpeg 191170 1 1616000532 int_00_2103_380722_chargevoiture.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Quand on magasine un véhicule en fonction du remorquage, il est facile de se perdre dans les innombrables offres de modèles. Afin de bien cibler le meilleur véhicule pour tracter un bateau, un VR, une remorque ou encore une roulotte, il est essentiel de bien identifier vos besoins. Quel est le poids de l’objet que vous songez remorquer et, surtout, sur quelle distance le remorquerez-vous? La réponse à ces questions vous aidera à choisir le bon véhicule.

Mais au-delà de ces questionnements, il est surtout important de bien comprendre pourquoi certains véhicules ont une capacité de remorquage plus élevée. Voici quelques explications qui permettront de mieux vous éclairer sur les facteurs pouvant affecter la capacité de remorquage d’un véhicule.

La bonne mécanique

Les éléments qui ont le plus d’impact sur la capacité de remorquage d’un véhicule sont la cylindrée du moteur, sa puissance et sa configuration.

Prenons, par exemple, la catégorie des VUS intermédiaires qui compte des modèles comme le Honda Pilot, le Toyota Highlander ou encore le Kia Telluride. La « norme » pour cette catégorie de véhicules ou, si vous préférez, la tendance, consiste à offrir une capacité de remorquage maximale de 2 267 kilos (5 000 livres). Ces modèles sont habituellement mus par un moteur V6 dont la puissance oscille aux environs des 300 chevaux. Les constructeurs favorisent le moteur V6 en raison de sa capacité à forcer durant de longues périodes sans affecter sa fiabilité.

Il y a toutefois certaines exceptions dans cette catégorie de véhicules, notamment le Ford Explorer et le Subaru Ascent. Ces deux VUS intermédiaires sont mus par un moteur à 4 cylindres turbocompressé, mais qui peuvent néanmoins remorquer autant. Sachez que, bien que ces modèles puissent aussi faire l’affaire en plus de proposer une consommation de carburant moindre, les moteurs turbocompressés de faible cylindrée ont démontré par le passé qu’ils présentent parfois des problèmes de fiabilité à long terme, car ils travaillent habituellement plus fort qu’un V6 pour arriver à leurs fins.

Or, un moteur atmosphérique, idéalement un V6, se révèle la meilleure recommandation si vous désirez remorquer. C’est d’ailleurs ce qui explique, en partie, la capacité de remorquage du Mazda CX-9 alimenté par un moteur quatre cylindres turbocompressé. Ce VUS intermédiaire n’est limité qu’à 1 587 kilos (3 500 livres). Mazda, étant soucieuse de la fiabilité de ses produits, ne recommande pas de tracter des charges plus lourdes. Cette capacité de remorquage est cependant suffisante pour remorquer des véhicules récréatifs ou encore un petit bateau.

Il est également important de souligner que certains constructeurs exigent de faire installer un ensemble de remorquage ou un refroidisseur de boîtes de vitesse additionnel. Informez-vous à cet effet auprès de votre concessionnaire avant d’acheter le véhicule.

La rigidité structurelle

La rigidité structurelle est un autre facteur pouvant contribuer à la capacité de remorquage d’un véhicule, ce qui explique pourquoi certains véhicules affichent une capacité de remorquage plus élevée.

Prenons à titre d’exemple la catégorie des camionnettes intermédiaires dans laquelle on trouve des modèles comme les Chevrolet Colorado/GMC Canyon, Ford Ranger, Jeep Gladiator, Nissan Frontier et Toyota Tacoma. Chacun de ces véhicules est conçu sur un cadre en acier, mieux connu en bon français par le terme « frame ».

Le principe consiste à apposer la carrosserie de la camionnette sur une structure indépendante en acier. Cette méthode, qui existe depuis longtemps dans le secteur de l’automobile, semble rudimentaire, certes, mais elle demeure, encore à ce jour, la façon la plus efficace d’augmenter la rigidité structurelle d’un véhicule. Autrement dit, les camionnettes configurées ainsi sont habituellement capables de remorquer des charges plus lourdes.

C’est ce qui explique pourquoi, même si elles sont également alimentées par un moteur V6 ou à 4 cylindres turbocompressé, les camionnettes intermédiaires ont une capacité de remorquage bien supérieure à ce qu’offrent les VUS de même taille. À titre de référence, la capacité de remorquage de ces camionnettes intermédiaires se situe entre 2 948 kilos (6 500 livres) et 3 492 kilos (7 700 livres).

En revanche, le Honda Ridgeline est une camionnette du type monocoque, comme un VUS intermédiaire, et il est le seul de sa catégorie à ne pas être assemblé sur un cadre en acier. Il ne peut donc tracter plus de 2 267 kilos (5 000 livres).

Le poids du véhicule

L’autre facteur pouvant affecter la capacité de remorquage d’un véhicule, c’est sa masse nette. Cela s’applique surtout aux camionnettes pleine grandeur comme les Chevrolet Silverado/GMC Sierra, Ford F-150 et Ram 1500 ou encore les VUS de même taille, soit les Chevrolet Tahoe/Suburban/GMC Yukon, Ford Expedition, Nissan Armada et Toyota Sequoia. Plus le véhicule est lourd, plus sa capacité de remorquage baisse. Le principe consiste à ne pas dépasser la limite de poids que le châssis, la suspension, les pneus et la mécanique peuvent supporter.

Cette pratique est mieux connue dans l’industrie sous le terme GVWR, ou Gross Vehicle Weight Rating. Cela réfère à la masse d’un véhicule une fois chargé à son maximum, y compris ses occupants. Afin de protéger le véhicule contre des bris mécaniques, il est recommandé de respecter ce chiffre lors du remorquage.

D’ailleurs, il n’y a pas que les camionnettes pleine grandeur qui utilisent cette unité de mesure. Il est possible de l’obtenir pour tous les véhicules sur le marché. En la consultant, vous serez informé des limites de votre véhicule un fois chargé. Cette information se révèle pratique si vous devez aller au chalet avec le bateau ainsi que toute la famille et tous les accessoires qui l’accompagnent!

Mais avant toute chose, il est primordial de bien respecter les consignes du constructeur en termes de remorquage. Votre manuel de l’utilisateur est votre meilleur ami quant aux précautions à prendre et aux types de remorques pouvant être attachées à votre véhicule.

N’oubliez pas qu’une bonne assurance auto est tout aussi importante que la capacité de remorquage de votre véhicule!