10 questions sur l’assurance habitation que vous avez toujours voulu poser [2023]

Dernière mise a jour le 26 septembre 2023

Vous savez sans doute que l’assurance habitation est essentielle pour protéger votre toit et profiter de votre résidence en toute tranquillité d’esprit. Mais, il est possible que certains points vous échappent, notamment au sujet de son fonctionnement ou encore des couvertures qu’elle procure en cas de sinistre ou tout autre incident malheureux. 

Vous avez des questions sur l’assurance habitation ? Ça tombe bien, car nous avons des réponses pour vous ! Voici quelques-unes des questions les plus fréquemment posées par nos membres. 

Question 1. Que comprend et que couvre mon assurance habitation ?

L’assurance habitation de base comporte deux protections principales : une assurance responsabilité civile et une assurance des biens. 

Assurance responsabilité civile : Elle vous protège dans le cas où vous seriez tenu responsable de dommages, matériels ou corporels, causés involontairement à un tiers. 

Assurance des biens : Cette protection couvre votre maison et ses dépendances (si vous en êtes propriétaire) ainsi que vos biens personnels. Elle protège contre certains types de dommages, par exemple le feu, le vol, le vandalisme et les tempêtes de vent, et peut s’avérer une alliée utile pour vous protéger de certains dommages plus spécifiques causés par l’eau, comme le débordement des toilettes et des baignoires. 

L’assurance habitation propose généralement deux types de contrats. Le premier comprend les contrats dits « tous risques » qui couvrent tout ce qui n’est pas exclu dans le contrat d’assurance. Le deuxième inclut ceux appelés à « risques désignés » qui couvrent uniquement les risques prévus au contrat d’assurance. Selon vos besoins, vous pourrez choisir le type de contrat qui convient le mieux à votre situation. 

Il est également possible d’ajouter des protections optionnelles, nommées « avenant », à votre contrat d’assurance habitation afin de protéger vos biens contre certains risques qui ne sont pas couverts automatiquement dans les contrats de base d’assurance habitation, tels que les dommages causés par l’eau au-dessus du sol (p. ex. : infiltration d’eau par le toit), un refoulement d’égouts et les dommages causés par un tremblement de terre. Avant de refuser les protections supplémentaires qui vous sont offertes, il est important de considérer les conséquences financières d’un sinistre non couvert.

Il est important de retenir que l’assurance habitation s’adapte à vos besoins et offre des protections qui correspondent à votre situation, que vous soyez copropriétaire, propriétaire ou même locataire.

Attention : Tous les contrats sont assujettis à des conditions, des limitations et des exclusions. Il est donc important, au moment de souscrire une assurance habitation, de discuter avec votre représentant en assurance de dommages de ce qui est compris ou non dans vos couvertures.

Question 2. Comment déterminer le montant d’assurance requis pour ma propriété ?

Le montant d’assurance requis pour votre demeure correspond à sa valeur de reconstruction au moment de prendre votre contrat d’assurance habitation. Les représentants en assurance de dommages se réfèrent à des guides qui vous aideront à déterminer la valeur de reconstruction de votre propriété. Toutefois, ces outils ne procurent pas le même niveau de précision qu’une évaluation de bâtiment faite par un évaluateur agréé professionnel. De plus, malgré l’aide de votre représentant en assurance de dommages, c’est à vous que revient la responsabilité d’établir le montant d’assurance requis. 

Question 3. Comment déterminer la valeur de mes biens ?

Le meilleur moyen de connaître la valeur réelle de vos biens, de vos meubles et de vos objets de valeur, c’est-à-dire ce qu’il vous en coûterait pour les remplacer en date d’aujourd’hui, est d’en faire l’inventaire. Voici des éléments à considérer lors de cet exercice : 

  • vos vêtements
  • vos meubles
  • vos électroménagers 
  • vos équipements électroniques
  • vos ordinateurs
  • vos installations et équipements extérieurs (BBQ, foyer, contenu de votre remise ou cabanon, etc.)
  • vos équipements de sport
  • vos collections de livres, de disques, de films, etc.
  • vos éléments de décor
  • vos bijoux 
  • vos outils
  • votre cave à vin
  • vos appareils auditifs
  • les jouets de vos enfants
  • etc.

Ne négligez rien et mettez cet inventaire à jour fréquemment en y ajoutant vos achats au fur et à mesure ! Ensuite, évaluez combien il vous en coûterait pour tout remplacer en date du jour, sans oublier les taxes. Évitez de sous-estimer la valeur de vos biens et assurez-vous que le montant d’assurance à votre contrat est suffisant pour couvrir toutes vos possessions.

Bon à savoir : Promutuel Assurance met à votre disposition un formulaire électronique à compléter, afin de vous aider à réaliser l’inventaire de vos biens pour chaque pièce de votre domicile. Vous ne savez pas par où commencer ? C’est par LÀ : formulaire d’inventaire de biens.

Question 4. Ma piscine et mon spa sont-ils couverts par mon assurance habitation ?

Pour faire court : pas automatiquement, pas partout et pas pour tout. Votre assurance habitation couvre les dommages que subissent vos biens et votre habitation, causés entre autres par le bris de votre piscine ou de votre spa, de même que votre responsabilité civile, dans le cas de dommages corporels ou matériels causés à autrui par votre piscine ou votre spa. Toutefois, les dommages causés directement à votre piscine, à votre spa, à leurs équipements d’entretien ainsi qu’aux abords et terrasses (« decks ») qui y sont fixés sans être rattachés à votre maison ne sont pas automatiquement couverts par votre contrat d’assurance habitation. Les protections varient selon le type de contrat et le genre d’installation. 

Ainsi, pour couvrir adéquatement l’installation d’eau située à l’extérieur de votre maison, ses équipements et ses abords, vous pourriez avoir besoin d’ajouter à votre contrat d’assurance habitation une protection supplémentaire appelée « avenant ». Cet avenant vous permettra d’être indemnisé si cette installation doit être réparée ou remplacée, et ce, sous certaines conditions, limitations et exclusions.

Important : Il est essentiel d’informer votre représentant en assurance de dommages de la présence d’une piscine ou d’un spa sur votre propriété pour vous éviter de mauvaises surprises à la suite d’un sinistre causé par votre installation d’eau ou de dommages causés directement à celle-ci. Votre représentant pourra alors vous informer sur ce qui est automatiquement inclus dans votre police d’assurance habitation et sur les protections supplémentaires qui peuvent être ajoutées à votre contrat pour protéger votre installation. Ces conseils vous permettront de choisir, de façon éclairée, la protection la mieux adaptée à vos besoins.

Question 5. Mon cabanon est-il couvert par mon assurance habitation ?

Si vous êtes propriétaire ou copropriétaire de votre maison, les structures entièrement séparées de la résidence, comme un cabanon ou un garage, sont généralement couvertes par votre contrat d’assurance habitation. Toutefois, puisque ces installations peuvent faire augmenter la valeur de vos biens, vous devez informer votre représentant en assurance de dommages de leur existence et de leur valeur. De cette façon, il pourra ajuster le montant d’assurance inscrit à votre contrat afin que vous puissiez profiter de votre cour arrière en toute tranquillité d’esprit et être correctement indemnisé en cas de sinistre. 

Question 6. Quels sont les autres biens pour lesquels je devrais prendre une assurance supplémentaire ?

De façon générale, l’assurance habitation couvre vos meubles, vos appareils ménagers et vos vêtements, en plus de vos autres biens personnels jusqu’à concurrence du montant indiqué au contrat. Par contre, le contrat d’assurance habitation comporte aussi des limitations concernant certains types de biens, dont :

  • les vélos
  • une tondeuse à gazon ou un tracteur de jardin 
  • une souffleuse à neige
  • une voiturette de golf
  • les bateaux ou autres embarcations (y compris les moteurs et équipements nautiques)
  • les bijoux et les montres
  • les collections de timbres, de monnaie, de cartes, etc.
  • les objets d’art
  • les logiciels 
  • les biens à usage professionnel 
  • etc.

Si des limitations sont applicables, votre indemnité en cas de sinistre sera limitée au montant indiqué dans votre contrat d’assurance habitation. Par exemple, selon votre contrat, l’indemnité payable en cas de vol de votre vélo pourrait être limitée. Si vous jugez que le montant de l’indemnité prévue à votre contrat ne reflète pas la valeur de remplacement de votre vélo, informez-vous auprès de votre représentant en assurance de dommages pour augmenter ce montant d’assurance.

Réaliser un inventaire complet de vos possessions et bien évaluer la valeur de vos biens vous permettra de vérifier auprès de votre représentant en assurance de dommages si la couverture de base convient à vos besoins ou si un montant d’assurance plus élevé s’avère plus approprié à votre situation. 

Question 7. Qu’est-ce qu’une franchise ?

La franchise est le montant des dommages couverts que vous acceptez de payer de votre poche dans le cas d’un sinistre. Prenons comme exemple une assurance habitation dont la franchise est de 500 $. Si vous êtes victime d’un vol à votre domicile et que vous faites une réclamation qui s’élève à 5 500 $, vous n’aurez à assumer que 500 $ et votre assureur vous indemnisera à la hauteur de 5 000 $. La franchise est applicable pour chaque réclamation, sauf pour les exceptions mentionnées au contrat.

Question 8. Comment faire des économies sur ma prime d’assurance habitation et prévenir d’éventuels sinistres ?

Tout le monde aime faire des économies. Voici quelques astuces qui pourraient vous aider à réduire le montant de votre prime d’assurance habitation sans pour autant faire de compromis sur vos protections :

  • Faites affaire avec le même assureur pour toutes vos assurances (assurance auto, assurance habitation, etc.). En les combinant, vous pourriez profiter de différents avantages !
  • Augmentez votre franchise. Assurez-vous toutefois de pouvoir la payer en cas de sinistre. 
  • Faites installer un système d’alarme incendie et un système contre le vol reliés à une centrale. En réduisant les risques liés à votre habitation, vous pourriez avoir droit à un rabais sur votre prime !
  • Équipez votre résidence d’un système de détection de fuites d’eau. Encore une fois, plus vous réduirez les risques de dommages, plus vous pourriez économiser.
  • Informez votre représentant en assurance de dommages si vous avez fini de rembourser votre hypothèque. 

Adoptez d’autres comportements préventifs susceptibles de réduire les risques de sinistres et informez-en votre représentant en assurance de dommages, par exemple :

  • Faites ramoner votre cheminée régulièrement par un professionnel.
  • Clôturez et fermez à clé votre cour.
  • Effectuez quelques rénovations pour remettre à neuf la toiture ou les fenêtres de votre propriété.
  • Installez des serrures sécuritaires aux portes et aux fenêtres.

Question 9. Pourquoi est-il important de mettre régulièrement à jour mon contrat d’assurance ?

Votre réalité change… et vos biens aussi ! Revoir régulièrement votre assurance habitation vous permet de veiller à ce que votre contrat réponde à vos besoins actuels et couvre votre propriété et vos biens à leur juste valeur. Pour mettre à jour votre police d’assurance habitation, il est important d’informer votre représentant en assurance de dommages des récents changements concernant votre vie et votre résidence, comme :

  • l’ajout d’un bureau ou d’une activité professionnelle à votre domicile
  • l’emménagement ou l’arrivée d’un conjoint, d’un colocataire ou d’un chambreur au domicile 
  • l’utilisation des biens ou des lieux assurés (location court terme, bâtiment vacant, etc.)
  • le transfert de propriété à la suite d’une séparation ou d’un divorce
  • un nouvel animal
  • des rénovations importantes 
  • l’installation ou le retrait d’une piscine ou d’un spa
  • l’installation ou le retrait d’un système d’alarme incendie ou contre le vol ou d’un détecteur de fuites d’eau, relié à une centrale
  • l’acquisition de biens supplémentaires 
  • etc.

En revoyant votre contrat d’assurance habitation, vous pourriez : 

  • bénéficier de protections et d’un montant d’assurance qui reflètent vos besoins réels ;
  • payer une prime plus juste selon vos besoins d’assurance ;
  • éviter les mauvaises surprises lors d’un sinistre ;
  • avoir une liste de vos biens à jour. 

Question 10. Je travaille à la maison. Mes biens professionnels et mon lieu de pratique sont-ils couverts ?

Non, l’assurance habitation ne couvre pas ce qui se rattache à vos activités professionnelles, et ce, qu’il s’agisse d’un salon de coiffure, d’un service de garde, d’une clinique de massothérapie, ou même d’un simple service conseil à titre de travailleur autonome.

Si vous travaillez de la maison (que ce soit à temps plein ou partiel) à votre propre compte ou que votre entreprise se situe dans votre lieu de résidence, votre assurance habitation ne couvre pas certains éléments, parmi lesquels :

  • vos biens professionnels à 100 % ;
  • votre responsabilité civile de travailleur autonome ou celle d’un local d’affaires au domicile ;
  • vos pertes de revenus à la suite d’un sinistre.

Pour le télétravailleur (personne travaillant à domicile pour le compte d’un employeur), les biens à usage professionnel sont couverts par le contrat d’assurance habitation, mais sujets à certaines limitations qui peuvent varier selon le type formulaire d’assurance souscrit. 

Il est préférable d’en parler à votre représentant en assurance de dommages pour qu’il adapte votre assurance habitation à votre réalité professionnelle. Il vous proposera peut-être d’ajouter des protections supplémentaires à votre contrat d’assurance habitation ou encore de souscrire à un autre type d’assurance, comme une assurance entreprise pour travailleur à domicile, si les risques liés à la nature de vos activités professionnelles sont trop élevés pour être couverts par votre contrat d’assurance habitation. 

LÀ pour répondre à vos questions

Nous espérons que ces réponses vous aident à mieux comprendre votre assurance habitation et à faire les ajustements nécessaires à votre contrat afin d’améliorer votre couverture et vous protéger en cas de sinistre. 

Vous avez d’autres questions sur l’assurance habitation ? N’hésitez pas à nous contacter ! L’un de nos représentants en assurance de dommages se fera un plaisir de vous aider à mieux comprendre vos protections.

Vous aimeriez profiter d’avantages personnalisés et de rabais qui vous feront économiser ? Faites une demande de soumission en ligne pour une assurance habitation dès maintenant !