18 Juin 2020

Votre matériel de travailleur autonome endommagé : couvert ou pas?

65512 7713 int_00_2006_355180_blogue_cafe.jpg public://int_00_2006_355180_blogue_cafe.jpg image/jpeg 121119 1 1592502061 int_00_2006_355180_blogue_cafe.jpg image  Array Array Array Array   500 980

En tant que travailleur autonome, vous avez du matériel qui pourrait être endommagé par un accident ou un sinistre. Vous prenez sûrement des mesures de sécurité et de prévention pour le protéger, mais comme le risque est souvent difficile ou impossible à prévoir, vous devez également être en mesure de compter sur une bonne couverture d’assurance. Poursuivez cette lecture pour découvrir comment optimiser les protections relatives à vos activités professionnelles!

Bien informer votre assureur dès le début

Comme travailleur autonome, pour être protégé dans le cadre de vos activités d’entreprise, vous avez deux possibilités selon vos besoins et les risques auxquels vous êtes exposé : souscrire un avenant à votre assurance habitation ou souscrire une assurance entreprise. Il s’agit de deux produits différents, et ce n’est pas toujours évident de choisir celui qui convient le mieux.

C’est pour cette raison qu’il est important de vous informer auprès de votre représentant. À cet égard, vous avez tout intérêt à être le plus transparent possible. En faisant ainsi appel à un expert, vous pourrez faire un choix éclairé et judicieux. Sachez que ce dernier vous posera certaines questions pour obtenir des précisions sur les particularités de vos activités afin de pouvoir vous proposer le produit correspondant à votre réalité. On n’assure pas un travailleur autonome comme on assure un magasin à grande surface! Regardons cela plus en détail.

Le lieu d’exercice

D’abord, il peut être question du lieu où vous exercez vos activités professionnelles. Si vous préférez travailler de la maison, vous aurez plus de choix. De plus, si vous êtes capable de travailler peu importe où vous vous trouvez, il vous faudra indiquer à votre représentant les biens « mobiles » à assurer. Vous devez quand même avoir une adresse officielle pour qu’il puisse vous offrir un contrat d’assurance commerciale. Autrement dit, le lieu où vous pratiquez régulièrement votre métier ou profession est très important. C’est un des facteurs qui va aider le représentant à déterminer quelles sont les protections nécessaires dans votre situation.

Toutefois, si vous travaillez chez vous et que vous n’avez pas aménagé un emplacement précis pour votre activité, une confusion est possible entre vos biens d’entreprise et vos biens personnels. Sachez que votre assureur habitation pourra accepter une réclamation concernant vos biens d’entreprise seulement si vous faites preuve de sincérité, et ce, même si le sinistre n’est pas lié à votre travail.

En clair, le lieu d’exercice de vos activités d’entreprise influence le choix du contrat d’assurance. Si vous travaillez régulièrement à domicile, votre représentant évaluera si votre métier est admissible à un avenant spécifique en assurance habitation, alors que si vous le faites à plusieurs endroits (à la maison, chez les clients, au bistro, etc.), vous aurez sans doute besoin d’une assurance entreprise qui répond exactement au type de travailleur autonome que vous êtes. Notez donc que le travailleur autonome n’est pas nécessairement un travailleur à son domicile.

Le chiffre d’affaires

Un autre critère à prendre en compte pour assurer vos activités d’entreprise est votre chiffre d’affaires, lequel permet notamment d’évaluer à quoi vous pourriez être exposé en matière de responsabilité civile. C’est l’information de base permettant d’établir, entre autres, les protections en lien avec les pertes d’exploitation et la cyberprotection. Il existe en effet certaines couvertures destinées à protéger vos revenus et, si elles vous intéressent, votre représentant vous demandera de préciser les revenus de votre entreprise, c’est-à-dire le chiffre d’affaires. Encore une fois, il est important d’être honnête avec votre assureur pour avoir une protection adaptée.

L’activité proprement dite

Si les critères précédents peuvent définir les risques que vous encourez, il est encore plus évident que certains types d’activités sont plus risqués que d’autres en ce qui a trait à la possibilité de causer des dommages à un tiers ou encore à celle de voir son matériel endommagé en raison de ses activités d’entreprise. Votre représentant devra considérer cet élément pour déterminer votre protection. Par exemple, un artiste peintre court moins de risques qu’un tatoueur qui manie des aiguilles et accueille plusieurs clients par jour. Il faut savoir que la plupart des assureurs refusent systématiquement de couvrir les activités à haut risque avec une protection en assurance habitation.

Choisir parmi les protections disponibles

Un travailleur autonome, comme tout travailleur, doit être couvert afin de faire face aux sinistres qu’il peut subir dans ses affaires. Après avoir donné tous ces renseignements à votre représentant, il vous informera des protections qui existent pour vous permettre d’assurer le succès de vos activités professionnelles en ayant l’esprit en paix. Les protections utiles pour un travailleur autonome sont notamment :

  • Les biens matériels
  • La responsabilité civile
  • Les pertes d’exploitation

La protection responsabilité civile d’entreprise

Peu importe votre secteur d’activité, vous ne pouvez pas savoir qui peut être mis en danger par ce que vous faites ou ce que font vos employés. L’assurance responsabilité civile couvre notamment :

  • Les dommages causés à l’espace loué d’un tiers
  • Les préjudices pouvant être liés à votre activité de marketing, comme la publicité
  • Les dommages subis par un tiers sur votre lieu de travail
  • Les dommages que vous causez à un tiers pendant vos activités ou les travaux exécutés
  • Les dommages corporels ou matériels à la suite de l’utilisation d’un bien que vous fabriquez ou vendez

L’assurance biens matériels

Une deuxième couverture dont vous avez besoin est évidemment celle qui protège vos biens. Pour un travailleur autonome, on parle des biens que vous utilisez pour l’activité que vous exercez. Il s’agit donc d’une protection très importante. Selon votre situation, le produit d’assurance habitation avec avenant peut être bien adapté à votre réalité, alors que, dans d’autres cas, c’est l’assurance entreprise qui est appropriée. Votre représentant sera en mesure de vous expliquer les nuances entre les deux produits.

En cas de matériel endommagé, une protection particulière destinée à protéger vos biens d’entreprise pourra être pertinente. Il peut s’agir, entre autres :

  • De votre ordinateur portable
  • De matériel de tournage
  • D’un bien à transporter vers un autre lieu

Selon les protections que vous avez choisies avec votre représentant, à la suite d’une réclamation, votre assureur pourra vous indemniser à la hauteur exacte du préjudice que vous avez subi.

L’assurance pertes d’exploitation

Cette protection s’applique lorsque l’assuré subit des dommages matériels sur les lieux où il exerce ses activités d’entreprise. Cette protection est destinée à remplacer les pertes de revenu lié à un sinistre couvert au contrat. . Pour en bénéficier, il vous faut une assurance entreprise. Les risques peuvent être aussi élevés si vous êtes un travailleur à domicile. Toutefois, si vous travaillez d’un peu partout, d’autre type de risques sont à prévoir.

Si vous travaillez à votre logis et que le sinistre touche vos biens professionnels ou vous empêche de poursuivre vos activités d’entreprise, vous pourriez subir une perte de profit. Une inondation, un vol ou un incendie sont autant de risques qui causeront des dommages matériels, mais également des difficultés à exercer votre activité chez vous. Sachez que, dans le cas où la réalisation de votre travail serait difficile, mais pas impossible, vous n’auriez alors pas de perte de bénéfice. L’indemnisation pourrait couvrir les frais suivants :

  • Louer un nouveau local pour vos activités
  • Continuer de verser le salaire à vos employés
  • Louer du matériel à court terme

En vous tournant vers une garantie d’assurance entreprise, vous aurez droit à d’autres propositions de la part de votre assureur que vous pourrez inclure dans votre contrat. Vous pourriez par exemple prendre une protection contre le vol d’argent ou la protection des biens qui vous sont confiés. C’est en raison de la longue liste de risques existants qu’il peut être très avantageux de souscrire directement une assurance entreprise.

Comparer pour choisir la bonne assurance

Dans l’éventualité de dommages causés à vos biens professionnels, vous devez savoir différencier ce que les avenants en assurance habitation et en assurance entreprise peuvent vous offrir. En faisant la comparaison, vous trouverez ce qui correspond à votre situation. Le contrat d’assurance habitation reste une option, mais elle est limitée. En effet, si elle est sans avenant pour vos activités de travailleur autonome, la couverture des biens professionnels ne peut dépasser une certaine limite maximale en fonction de la valeur des biens. C’est pourquoi il est important d’en parler à votre représentant pour être bien conseillé.

Bien sûr, le rempart le plus complet contre tous les risques d’entreprise est l’assurance entreprise. Pour être couvert selon vos attentes, vous devez donc discuter de vos besoins avec le représentant et lui donner de manière franche et claire toutes les informations nécessaires. C’est vraiment grâce à cette bonne collaboration que vous découvrirez comment être protégé au meilleur coût contre des situations inattendues.

Si un sinistre touchait votre matériel de travail, peu importe le lieu où vous exercez vos activités et l’auteur des dommages, votre assurance entreprise pourrait vous être d’un très grand secours. Chez Promutuel Assurance, on est là pour vous offrir des protections innovantes et solides, adaptées à votre réalité de travailleur autonome.