21 Mai 2020

Moto renversée : couvert ou pas?

64740 4169 int_00_2005_351082_blogue_imagemoto_980x500.png public://int_00_2005_351082_blogue_imagemoto_980x500.png image/png 622684 1 1590069574 int_00_2005_351082_blogue_imagemoto_980x500.png image  Array Array Array Array   500 980

Assurer votre moto contre les risques peut vous aider à obtenir réparation en cas de dommages. Pour limiter les risques de dommages liés aux accidents de moto, avec ou sans collision et renversement, vous pouvez aussi prendre en considération les différents facteurs de risque. Poursuivez cette lecture pour savoir comment éviter ces risques.

Quels sont les facteurs de risque liés à la conduite de votre moto?

Selon certaines études, dans plus de 60 % des cas d’accidents mortels analysés, le conducteur de moto était seul responsable. Dans cette tranche où les conducteurs étaient responsables, 68 % des accidents avaient eu lieu sans collision. Comment est-ce possible?

Dans la majorité des cas, en tant que conducteur de moto, vous possédez les ressources pour éviter les deux types d’accidents. Dans les risques dont les conducteurs sont souvent responsables, on distingue les facteurs ordinaires, liés à une conduite seule par temps clément, des risques particuliers, liés à des manœuvres complexes et à des situations exceptionnelles.

Les facteurs de risque ordinaires

Quand vous conduisez votre moto par temps clément et que la circulation n’est pas dense, les risques d’accident de moto ne sont pas forcément plus bas. Dans ces situations communes, les plus grandes causes d’accident de moto sont l’excès de vitesse, la consommation de substances prohibées et l’inexpérience du conducteur. Vous devez faire très attention à ces facteurs.

Dans la tranche de cas où les conducteurs de moto sont responsables de l’accident, plus de 30 % des accidents sont liés à un excès de vitesse. Ensuite, plus de 25 % de la proportion d’accidents de moto étudiés sont liés à une consommation d’alcool ou de drogue. Les jeunes conducteurs ou ceux qui ont récemment reçu leurs permis de conduire une moto de la SAAQ représentent 23 % des accidents de moto avec conducteurs responsables.

Les situations particulières de risque

En plus de ces facteurs de risque ordinaires, vous ne devez pas négliger les cas où votre attention doit être encore plus vive. Ces situations particulières comprennent des risques liés à :

  • La météo : elle représente l’un des plus grands risques liés à la conduite de votre moto, car vous pourriez avoir affaire à de grands vents, au brouillard, à une pluie plus ou moins forte ou à des événements météorologiques extrêmes. Ces situations pourraient entraîner une mauvaise visibilité, une chaussée humide ou glissante ou cacher la présence de gravier.
  • Les intersections : ce sont les endroits où les accidents d’inattention sont les plus fréquents. En une fraction de seconde, une voiture peut surgir de nulle part et causer le renversement de votre moto. Dans ces cas, des piétons aussi pourraient être des victimes.
  • Les animaux et les objets sur la route : les piétons sont censés respecter les indications pour traverser la rue aux endroits prévus à cet effet, mais les animaux sauvages et certains animaux domestiques, eux, n’en sont pas conscients. Dès lors, les animaux peuvent constituer des risques de collision.
  • Les véhicules lourds : dans la catégorie des causes de renversement de moto, les poids lourds sont les plus dangereux. Les accidents entre un poids lourd et une moto sont souvent fatals pour les motocyclistes. Les risques sont plus élevés quand les motocyclistes tournent, roulent à forte vitesse et sont stationnés.
  • Les véhicules en stationnement : les véhicules stationnés aussi peuvent représenter des sources de danger pour vous et votre moto. Par exemple, un automobiliste pourrait avoir mal stationné sa voiture ou, encore, l’ouverture brusque d’une portière pourrait vous surprendre.
  • Les conduites en groupe : une autre cause fréquente de renversement en moto est la mauvaise conduite en groupe. Si vous désirez profiter une balade avec des amis motocyclistes, vous devez prendre des mesures précises de distanciation et de conduite afin d’éviter une réaction en chaîne.

Tous ces facteurs de risque d’accident de moto exigent que vous demeuriez très attentif et que vous adoptiez les bons gestes.

Quels bons gestes poser pour éviter le renversement en moto?

Les facteurs de risque, bien que nombreux, ne doivent pas vous décourager. Vous pouvez vous prémunir contre tous ces dangers de renversement en moto si vous adoptez des attitudes indispensables pour réussir votre randonnée. Pour y arriver, vous devez prendre des mesures avant et pendant vos randonnées à moto.

Les actions avant de conduire

Pour éviter de voir votre moto renversée au cours d’un accident, les gestes que vous devez poser avant de vous lancer dans une randonnée se résument en trois points :

  • La détermination de votre itinéraire : il est important de déterminer votre itinéraire avant de commencer votre randonnée. Pour cela, vous pouvez utiliser des magazines spécialisés, touristiques ou des applications mobiles destinées à une telle planification. Évitez autant que possible les routes plus risquées, cahoteuses ou à fort trafic.
  • L’inspection de votre moto : que la distance planifiée soit longue ou courte, vous éliminerez un grand nombre d’accidents potentiels en inspectant votre moto avant de la conduire. Les pannes surviennent sans prévenir et réduire le risque qu’elles se produisent est important, car une panne pourrait vous faire perdre le contrôle de votre direction ou de votre vitesse.
  • Le choix de vos bagages et équipements : vous devez absolument garder sur vous votre casque et vos gants. En plus de ces accessoires, assurez-vous de posséder le nécessaire pour vous retrouver en toutes circonstances (GPS, boussole) ainsi que pour vous dépanner. Pensez aussi à ajouter une trousse de secours à votre sacoche de motocycliste.

En plus de ces points, vous devez éviter de vous lancer sur de longues distances si vous êtes fatigué ou tout simplement de prendre la route si vous êtes sous l’emprise de toutes substances prohibées, comme l’alcool ou la drogue, et même de certains médicaments. Cela vous permettra de conserver votre attention et vos réflexes au maximum de leurs capacités.

Les gestes durant la conduite

Maintenant que vous êtes prêt à prendre la route, vous ne devez rien relâcher. Vous devez demeurer prudent en toutes circonstances, faire attention aux facteurs de risque précités et respecter les distances de sécurité et les limitations de vitesse. Vous devez aussi :

  • Être visible et prévisible autant que possible : pour éviter de voir votre moto renversée par un autre conducteur, vous devez être habillé en tenue voyante, garder vos phares allumés dès que nécessaire et éviter de rester dans les angles morts des véhicules autour de vous. Vous devez également éviter de surprendre les autres en étant constant et en utilisant vos clignotants.
  • Connaître vos limites : évitez les prouesses, de même que certaines manœuvres, comme la circulation entre deux rangées de véhicules sur des voies contiguës.
  • Rester protégé : gardez sur vous votre casque avec visière ou vos lunettes de protection et, si possible, habillez-vous avec une tenue protectrice complète de motocycliste.

Tous ces gestes vous permettront de réduire les risques de voir votre moto renversée et vous protégeront si une collision ou un dérapage surviennent. En complément, afin de minimiser les conséquences financières d’une blessure ou d’un bris important, voire total, de votre moto, veillez à être couvert par une bonne assurance moto.

Quelles assurances choisir pour vous protéger?

Pour assurer une moto, vous devez distinguer l’assurance obligatoire des assurances complémentaires, car ces deux types de protections n’offrent pas la même couverture.

L’assurance moto obligatoire

L’assurance moto obligatoire est l’assurance responsabilité civile. Cette assurance ne vous protège pas vous-même, mais se chargera d’indemniser les victimes d’accidents dans lesquels vous êtes impliqué. Si, par exemple, vous voyagez à l’étranger ou si vous causez des dommages à autrui ou aux biens d’autrui, cette protection vous sera très utile. Au Québec, elle doit être d’au moins 50 000 $.

Les protections complémentaires

En plus de l’assurance responsabilité civile, vous pouvez opter pour plusieurs types d’assurance :

  • L’assurance tous risques : elle couvre tous les risques possibles causés à vous, à votre moto et à vos accessoires*.
  • L’assurance risques spécifiés : elle ne couvre que les risques spécifiés au contrat.
  • La protection collision ou renversement : elle couvre les dommages causés à votre moto en cas de collision ou de renversement.
  • L’assurance contre les risques qui ne sont ni collision ni renversement : elle peut vous indemniser, entre autres, en cas de vol, d’incendie, de chute d’objet, etc.

En vous informant auprès de votre assureur, vous pouvez adapter votre assurance moto selon votre fréquence et vos habitudes de conduite. Si vous conduisez souvent, vous pouvez ajouter un avenant pour couvrir vos frais de transport en cas de perte de votre moto. Par ailleurs, si votre moto est récente, vous pouvez opter pour une indemnisation sans dépréciation.

Pour conduire votre moto en complète sécurité et pour limiter les risques de renversement, vous devez impérativement suivre toutes ces recommandations, car conduire une moto vous expose au danger. Le service complémentaire d’assurance moto Promutuel Assurance vous sera très utile pour couvrir vos arrières en cas de pépin.

*Certaines exclusions s’appliquent.