21 Septembre 2018

Une maladresse en VTT : couvert ou pas couvert?

47914 957 int_00_1809_259430_vtt.jpg public://int_00_1809_259430_vtt.jpg image/jpeg 163904 1 1537560533 int_00_1809_259430_vtt.jpg image  Array Array Array Array   500 980

L'automne, la nature, le temps frais… Voilà les conditions parfaites pour sauter sur son VTT et parcourir les sentiers! Saviez-vous qu’une des principales causes d’accident est la perte de contrôle de son véhicule? Et c’est exactement ce qui se produit dans notre publicité! Selon vous, le conducteur est-il couvert ou non? Faisons le tour de la question…

Assurance VTT : quelques informations de base

Saviez-vous qu’au Québec, l’assurance responsabilité civile est obligatoire pour tout propriétaire de VTT? La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) indique que, selon la loi, le montant minimal de couverture est de 500 000 $.

En clair, dans le cas où vous seriez légalement responsable d’un accident impliquant des dommages corporels ou matériels, ce montant servirait à l’indemnisation.

Alors : couvert ou pas couvert?

Revenons à la publicité. Elle montre très bien que le conducteur perd le contrôle de son engin et subit un accident de façon tout à fait involontaire.

Voici ce qu’il faut retenir :

Si ce dernier a pris la protection « tous risques », il n’y a pas de souci! Elle couvre les dommages causés au VTT, ainsi qu’aux équipements et accessoires, occasionnés par tous les types d’accidents. Fiou!

Autre bonne nouvelle : s’il a opté pour la protection « collision ou renversement », il est également couvert. Cette dernière le protège contre les dommages causés au VTT, ainsi qu’aux équipements et accessoires, en cas de collision ou de capotage.

S’il a choisi la protection « risques qui ne sont pas une collision ou un renversement », il n’est pas couvert. Celle-ci couvre les dommages qui ne sont pas causés par une collision ou un capotage, par exemple en cas de vol, d’incendie, d’impact avec un animal ou de submersion.

Il en est de même pour la protection « risques spécifiés ». Elle couvre les dommages causés au VTT pour les risques spécifiquement nommés au contrat. Cette couverture est plus restrictive.

Comme vous venez de le constater, plusieurs protections s’offrent à vous. Mais comment faire le bon choix? Cela dépend du type de conducteur que vous êtes.

Quel type de conducteur êtes-vous?

Selon l’usage que vous faites de votre véhicule tout-terrain, vos besoins en assurance seront différents de même que les options disponibles.

Le travailleur. Vous possédez un VTT pour usage agricole ou l’utilisez dans le cadre de votre travail pour effectuer différents travaux. Il est votre grand allié au quotidien!

L'amateur. Faire du VTT, c’est un passe-temps. Vous utilisez votre engin pour des sorties récréatives, comme la chasse ou la pêche, ou simplement pour parcourir des sentiers.

Le mordu.Vous êtes un passionné, un vrai de vrai! Avec vous, toutes les occasions sont bonnes pour partir à l’aventure! Peu importe la saison, vous avez le véhicule tout désigné.

Vous faites partie de la catégorie « Le travailleur »

Puisque vous utilisez votre véhicule dans le cadre de votre travail, certaines spécificités peuvent s’appliquer. Nous vous conseillons donc d’aviser votre assureur.

Vous faites partie de la catégorie « L’amateur »

Il existe un avenant qui vise à couvrir les frais de location, de taxi et de transport en commun si un accident couvert vous prive de votre VTT. Cette protection pourrait vous être utile!

Vous faites partie de la catégorie « Le mordu »

Votre VTT est récent? Pensez à la garantie « Indemnisation sans dépréciation » pour deux, trois ou quatre ans afin de protéger votre investissement en cas de sinistre.

Vous avez une remorque ou avez ajouté des équipements ou accessoires à votre véhicule? N’oubliez pas de les protéger!

Renseignez-vous auprès de votre représentant en assurance de dommages et faites une demande de soumission d'assurance VTT en ligne dès maintenant.

Bonne randonnée!