09 Février 2022

Sports d’hiver : comment profiter du froid au Québec?

103866 12061 int_00_2201_421628_blogue_sporthiver.jpg public://int_00_2201_421628_blogue_sporthiver.jpg image/jpeg 147563 1 1644444082 int_00_2201_421628_blogue_sporthiver.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Avec son immense territoire parsemé de lacs gelés, de parcs nationaux majestueux et de montagnes ensevelies d’une couche abondante de neige, le Québec est un véritable paradis des sports d’hiver. Si braver le froid demande parfois du courage, les bienfaits de jouer dehors valent grandement l’effort. Et puisque nous avons votre santé et votre bien-être à cœur, nous revoyons avec vous l’importance de bouger à l’année. En quête d’idées d’activités pour profiter du froid cet hiver ? Poursuivez votre lecture pour faire le plein d’inspiration!

Le Québec et les sports d’hiver, une longue histoire d’amour

Saviez-vous que le hockey est non seulement le sport national du Canada, mais a aussi été créé chez nous, au Québec ? Eh oui, le tout premier match de hockey sur glace intérieur fut tenu à Montréal, en 1875 ! Ancré dans la culture québécoise, ce sport d’hiver anime les patinoires locales à travers la province depuis plus de 100 ans.

Mais le hockey n’est pas le seul sport à faire bouger les Québécois en hiver ! La raquette, le ski de fond, le ski alpin et le patinage ont gagné en popularité au cours des dernières décennies, rendant l’hiver encore plus amusant. Et, plus récemment, des loisirs tels que le paraski, l’escalade de glace, le Fatbike et le ski de haute route ont gagné le cœur des sportifs d’ici, bonifiant l’offre d’activités hivernales à pratiquer au Québec.

L’importance de bouger, hiver comme été

Peu importe la saison, les bienfaits du sport vont au-delà de la santé physique. Réduction du stress, amélioration de la qualité du sommeil, meilleure estime de soi… La liste des effets positifs de l'activité physique sur notre bien-être tant psychologique que physique est longue. Ceci est d’autant plus vrai avec le sport pratiqué en plein air. Pour égayer une longue journée en télétravail, rien de mieux que de faire le plein d’air frais.

Selon le gouvernement du Québec, les adultes et les aînés devraient faire au moins 2 heures et demie d’activité physique d’intensité modérée à élevée chaque semaine, et ce, été comme hiver. Durant la saison froide, pratiquer un sport d’hiver à l’extérieur aide à faire le plein de vitamine D, essentielle à la bonne santé des os. De plus, bouger dehors contribue à contrer la dépression saisonnière, un phénomène qui affecte plusieurs d’entre nous en hiver.

Idées originales pour jouer dehors cet hiver

Si l’idée d’enfiler vos skis alpins ne suffit plus à vous convaincre de mettre le nez dehors, découvrez nos sorties d’hiver coup de cœur qui vous donneront certainement envie de profiter de la saison froide à fond :

  • Le patinage sur la rivière L’Assomption : il s’agit de la plus longue patinoire naturelle au Québec, avec ses deux couloirs glacés de 4,5 km.
  • Les glissades sur tube du Village Vacances Valcartier : tout juste au nord de la ville de Québec, ce centre de villégiature est un classique de la glissade sur tube. On peut notamment y dévaler l’Everest, reconnue comme la plus haute glissade d’accélération en Amérique, avec une tour de 33,5 m de hauteur.
  • Le paraski et le snowkite sur le fjord du Saguenay : découvrez le kitesurf des neiges, soit le snowkite! Avec son « corridor » de vent à la hauteur de Saint-Fulgence, le fjord est réputé à travers le monde pour offrir des conditions optimales pour le snowkite et le paraski.
  • Le ski alpin et le snowboard à la Station touristique Massif du Sud : avec ses 915 m d’altitude, ce domaine skiable de la région de Chaudière-Appalaches est le plus haut du Québec. Annuellement, la montagne jouit d’environ 615 cm de neige naturelle.
  • Le Fatbike à Empire 47 : situé dans la vallée de la Jacques-Cartier, non loin du centre-ville de Québec, Empire47 est la station de Fatbike, un vélo à pneus surdimensionnés idéal pour rouler sur la neige, la plus fréquentée au monde.
  • Le ski hors-piste au parc national de la Gaspésie : le ski de haute route, aussi appelé ski hors-piste ou touring, gagne en popularité au Québec. Avec ses bordées de neige sans fin et ses hauts sommets, il s’agit du lieu de prédilection des amateurs de ce merveilleux sport. Pour vous initier au ski hors-piste dans ce parc, assurez-vous d’être accompagné d’un guide !
  • L’escalade de glace au Parc-des-Falaises de Prévost : lieu prisé des grands grimpeurs de l’Est canadien et aujourd’hui de tous les adeptes d’escalade de glace, le site Shawbridge est l’endroit le plus près de Montréal pour pratiquer ce sport d’hiver aux sensations fortes.

Pratiquer les sports d’hiver en toute sécurité

Surfaces glacées, avalanches, grands froids… L’hiver rigoureux du Québec peut être menaçant pour notre santé et notre sécurité, et ce, encore plus lors de la pratique de sports d’hiver en extérieur.

Le ski alpin et la planche à neige sont les activités hivernales qui occasionnent le plus grand nombre de blessures. Le hockey, quant à lui, est accompagné de risques de commotion cérébrale, alors que l’escalade de glace peut provoquer des chutes de plusieurs mètres. Puisqu’un accident est vite arrivé, il est important d’avoir tout l’équipement nécessaire et de redoubler de prudence lors de la pratique des sports d’hiver.

Pour éviter les mauvaises surprises lors d’un accident, informez-vous auprès de l’association du sport que vous pratiquez afin de savoir si elle offre une protection à ses membres. Sinon, contactez l’un de nos agents pour vérifier que vos équipements sont assurés et que vous êtes bien protégé si vous blessez quelqu’un lors de la pratique de votre sport d’hiver.

Promutuel Assurance s’implique dans les sports d’ici

Le bien-être et la santé de la population québécoise sont au cœur de nos priorités. C’est pourquoi nous sommes impliqués partout à travers la province auprès des équipes sportives, tant auprès des plus jeunes que des pros!

*Le générique masculin est utilisé dans ce texte uniquement dans le but d’en alléger la forme et d’en faciliter la lecture.