On est là URL endpoint: 
centresud

On accroche votre voiture dans un stationnement : quoi faire ?

Incidents courants, les accrochages dans les stationnements peuvent causer tout un mal de tête quand vient le temps de déterminer la responsabilité des automobilistes impliqués dans l’incident et de prendre les mesures pour être dédommagé. Pour vous aider à réagir rapidement et correctement dans une telle situation, nous faisons la lumière sur le sujet. Voici ce que vous devez faire si votre voiture subit un accrochage dans un stationnement.

Accrochage dans un stationnement : à qui la faute ?

Vous croyez que la responsabilité est automatiquement divisée à parts égales entre les deux automobilistes impliqués dans un incident survenant dans un stationnement sans signalisation. Vous n’êtes pas seul, mais sachez qu’il s’agit pourtant d’un mythe !

Une question se pose alors : comment les assureurs automobiles arrivent-ils à déterminer la responsabilité des automobilistes, lors d’un accrochage de la sorte ? En fait, ils doivent se référer à la convention d’indemnisation directe (CID) du Groupement des assureurs automobiles (GAA). Cette dernière leur propose des outils, principalement des barèmes détaillés et préétablis, qui leur permettent de mesurer la responsabilité des parties impliquées dans un accident survenu sur le territoire du Québec. Par contre, si les témoignages des automobilistes impliqués se contredisent et s’il n’y a aucun témoin indépendant, la responsabilité pourrait être partagée à 50/50.

Ce que dit la convention d’indemnisation directe

La CID établit quelques notions importantes pour aider les assureurs à déterminer la responsabilité des automobilistes lors d’un accrochage dans un stationnement :

1. La priorité est accordée à un véhicule circulant dans une allée et non à un véhicule quittant un espace de stationnement.

2. La priorité est accordée à un véhicule circulant dans une allée principale et non à un véhicule circulant dans une allée secondaire.

*Dans un stationnement sans signalisation, on définit une allée principale comme une voie principale utilisée pour y entrer, en sortir ou y circuler. On parle d’une allée secondaire lorsqu’il s’agit d’une voie qui alimente une allée principale ou autre.

Quoi faire pour être indemnisé ?

Si votre auto subit des dommages alors que vous êtes dans le commerce

Vous vous apprêtez à mettre vos provisions dans le coffre de votre voiture, mais vous remarquez une nouvelle bosse sur la portière de cette dernière. À la recherche de la personne responsable, vous réalisez qu’elle a quitté les lieux sans s’identifier. Misère ! Vous faites donc face à un délit de fuite.

Voici les étapes à suivre, lors d’un délit de fuite :

1. La première chose à faire est de contacter la police pour obtenir un rapport.

2. Ensuite, communiquez avec votre assureur, dans les plus brefs délais, afin qu’il puisse vous guider dans la démarche à suivre.

3. Remplissez une demande d’indemnisation auprès de votre assureur, si vous avez opté pour une protection « risques de collision et de renversement » ou « tous risques », lors de la signature de votre contrat d’assurance auto.

4. Vous n’avez ni l’une ni l’autre de ces protections ? Dans le cas d’un délit de fuite, la Société d’assurance automobile du Québec pourrait vous dédommager.

Si votre voiture subit des dommages et que le responsable s’identifie

Un automobiliste heurte votre voiture immobilisée dans un espace de stationnement ? Vous circulez dans une allée principale et un automobiliste circulant dans une allée secondaire entre en collision avec votre auto ? Vous n’êtes pas responsable de cet incident. C’est plutôt l’autre automobiliste qui est en faute. Si ce dernier s’identifie, vous pourrez régler cette situation avec un constat amiable.

Voici les étapes à suivre, si le conducteur fautif s’identifie :

1. Tout d’abord, n’acceptez aucune responsabilité et n’adressez aucun blâme.

2. Il y a des blessés ? Appelez les services d’urgence. Sinon, passez à l’étape suivante.

3. Remplissez conjointement un constat amiable. Ce type de document est disponible en version électronique. Si vous ne l’avez pas sous la main, prenez simplement en note les informations suivantes :

  • les coordonnées et le permis de conduire de chaque automobiliste ;
  • le nom de l’assureur et les numéros d’attestation d’assurance de chaque automobiliste ;
  • les numéros d’immatriculation de vos véhicules respectifs ;
  • et la date et l’heure de l’incident.

4. Si possible, photographiez les dommages, ainsi que les positions des véhicules au moment de l’accrochage.

5. Communiquez rapidement avec votre assureur et expliquez-lui la situation. Il pourra vous guider dans la démarche à suivre pour déposer une demande d’indemnisation. Sachez que, puisque vous n’êtes pas responsable de l’accrochage, vous ne devrez pas payer de franchise pour les réparations.

Si votre véhicule subit des dommages causés par un employé

Qu’arrive-t-il si votre voiture stationnée se fait accrocher par un panier manipulé par un employé ou encore par un camion de livraison du commerce ? Dans une telle situation, c’est la responsabilité civile de l’entreprise qui est en jeu.

Voici ce que vous devez faire :

1. Avisez immédiatement le responsable du commerce de l’incident et des dommages subis par votre véhicule et demandez-lui son numéro d’attestation d’assurance entreprise.

2. Contactez votre assureur rapidement pour l’informer de la situation. Une fois de plus, puisque vous n’êtes pas responsable de cet accrochage, vous n’aurez pas à payer de franchise pour les réparations sur votre véhicule.

Si vous êtes responsable d’un accrochage

Puisque l’erreur est humaine et que vous n’êtes pas à l’abri des maladresses, il est important de savoir ce qu’il faut faire si vous accrochez une voiture dans un stationnement.

Voici les étapes à suivre si vous êtes responsable d’un accrochage dans un stationnement :

1. Restez sur les lieux et identifiez-vous.

Important : Selon le Code de la sécurité routière, commettre un délit de fuite vous met à risque de recevoir une amende et 9 points d’inaptitude. De plus, laisser vos coordonnées dans le pare-brise d’une voiture que vous avez endommagée n’est pas une bonne pratique !

2. Suivez les étapes décrites plus haut pour le constat amiable avec un conducteur fautif identifié.

Bon à savoir : si vous êtes responsable à 100 % de l’accrochage, vous devrez payer la franchise inscrite à votre contrat d’assurance auto pour les réparations. Si, toutefois, vous êtes tenu responsable à 50 %, vous n’aurez qu’à payer 50 % du montant de cette franchise.

La meilleure protection pour avoir la tranquillité d’esprit

Vous ne voulez pas vivre du stress inutile chaque fois que vous devez stationner votre voiture pour faire des courses. C’est pourquoi les protections « risques de collision et de renversement » et « tous risques » existent ! En optant pour l’une ou l’autre, vous bénéficiez du plus haut niveau de couverture offert pour votre véhicule, qu’il soit stationné ou non !

Communiquez avec l’un de nos agents pour ajouter l’une de ces protections à votre police d’assurance auto !

* Le générique masculin est utilisé dans ce texte uniquement dans le but d’en alléger la forme et d’en faciliter la lecture.

Voir tous les articles

Promutuel Assurance Centre-Sud présente Drummond en bière

Du 9 au 11 juin aura lieu Drummond en bière, présenté par Promutuel Assurance!

Le 28 avril, nous avons accueilli, à notre bureau de Drummondville, des membres du conseil municipal de la Ville de Drummondville, des partenaires et des représentants des médias pour la tenue de la conférence de presse du festival Drummond en bière qui se tiendra du 9 au 11 juin 2022, au parc Woodyatt de Drummondville.

Si nous étions tous réunis à notre bureau de Drummondville, c’était pour annoncer avec grande fierté que Promutuel Assurance Centre-Sud devient partenaire présentateur de l’événement Drummond en bière, qui en est à sa 4e édition cette année. Notre Société mutuelle est très heureuse de contribuer au succès du grand retour de cet événement, qui est le premier festival de l’été à Drummondville. Notre soutien financier est signe de notre profond attachement à notre région, et de notre grand désir d’offrir à notre communauté drummondvilloise un événement rassembleur et porteur.

Drummond en bière, présenté par Promutuel Assurance, est une belle occasion d’élargir nos horizons en matière de dégustation. Je dirais même que la proximité entre les microbrasseries, les producteurs d’ici et la population est l’un des plus grands charmes de ce festival. Et après deux ans de pandémie, nous avons plus que hâte de nous réunir avec les gens de chez nous dans un contexte sécuritaire. Cette nouvelle édition souligne le retour en force de l’événement. Étant depuis quelques années un incontournable, c’est plus de 5 000 visiteurs qui sont attendus pour ce premier festival de l’année au centre-ville de Drummondville.

Le festival fera la promotion des bières de microbrasseries et mettra en lumière le savoir-faire québécois. Il s’agit d’un événement grand public désirant faire l’éloge des plaisirs gustatifs en présentant la passion des créateurs de saveurs du terroir à travers une expérience unique mettant en valeur les produits régionaux, tant de microbrasseries que culinaires. L’événement s’adresse autant aux néophytes qu’aux fins connaisseurs.

Nous vous invitons à partager la bonne nouvelle de l’événement! Il est maintenant le temps d’acheter votre verre officiel! C’est un rendez-vous! Pour plus d’information :

Visitez le www.drummondenbiere.com! Toute la programmation s’y trouve!

Sur la photo de gauche à droite : Mme Cathy Bernier, conseillère municipale de la Ville de Drummondville et déléguée au comité Tourisme de la Société de développement économique de Drummondville, M. Éric Lauzon-Duhaime, président du conseil d’administration de Drummond en bière, et Mme Guylaine Romanesky, directrice générale de notre Société mutuelle.

Promoteur Platine du programme Promoteur de la vie

Le 19 avril, le Centre d’écoute et de prévention suicide Drummond (CEPS Drummond) a procédé au lancement officiel de sa nouvelle cohorte de Promoteur de la vie. En avril 2021, le CEPS Drummond avait lancé sa nouvelle initiative de financement : le plan de partenariat corporatif « Promoteur de la vie », qui se voulait mutuellement bénéfique pour les entreprises et pour l’organisme. Un an plus tard, ce sont une quinzaine d’organisations qui ont embarqué dans le projet. C’est avec grande fierté que Promutuel Assurance Centre-Sud s’ajoute ce printemps au programme comme Promoteur Platine! Concrètement, le plan Promoteur de la vie permet de solidariser notre milieu de travail, par la formation, la sensibilisation et la mise en pratique.

Sur la photo, de gauche à droite : Mme Guylaine Romanesky, directrice générale de notre société mutuelle, et Mme Nathalie Benoit, vice-présidente du conseil d’administration du CEPS Drummond

Bourse Promutuel Assurance du Fondation du Cégep de Drummondville

Le 26 avril, la Fondation du Cégep de Drummondville a souligné, dans le cadre d’un événement de remise de bourses, le maillage extraordinaire qui existe entre des entreprises de la région et des étudiants des programmes de Techniques de services financiers et d’assurances et de Techniques de génie mécanique. Il s’agit d’une initiative porteuse et positive, autant pour les jeunes que pour les organisations partenaires.

Comme partenaire principal du programme d’études Techniques de services financiers et d’assurances, nous étions présents à l’événement pour remettre la bourse Promutuel Assurance à Raphaël Hamel, étudiant en Techniques de services financiers et d’assurances, et qui joindra très bientôt notre équipe comme stagiaire. Nous avons très hâte de l’accueillir parmi nous! D’ailleurs, il aura l’occasion de collaborer avec Danika Hébert qui fut notre première stagiaire l’an passé, et qui se joindra de nouveau à nous prochainement. Voici une belle preuve concrète comme quoi notre partenariat permet des collaborations durables. Nous sommes fiers d’aider les étudiants de notre région à réaliser leurs ambitions, en les soutenant dans leur parcours d’études. C’est ça la différence Promutuel Assurance!.

Sur la photo, de gauche à droite : M. Mario Carrier, directeur des études au Cégep de Drummondville, notre collèque Lyne Préseau, conseillère en ressources humaines chez Promutuel Assurance Centre-Sud, Raphaël Hamel, étudiant en Techniques de services financiers et d’assurances et futur stagiaire dans notre équipe, ainsi que M. Pierre Vigeant, directeur de la Fondation du Cégep de Drummondville.

Qu'est ce qui influence la prime d'assurance d'un véhicule décapotable ?

À l’approche du printemps, plusieurs automobilistes envisagent l’achat d’un véhicule décapotable pour les chauds mois de l’été. Toutefois, certains d’entre eux restent sur leur appétit quand ils magasinent une prime d’assurance auto. En effet, quelques caractéristiques des véhicules décapotables, ainsi que leur contexte d’utilisation, influencent la prime d’assurance pour ces modèles. Dans ce cas, quels éléments pourraient vous permettre de réduire vos frais d’entretien ou d’assurance ? Voici quelques conseils pratiques sur le sujet.

Plus de composants à réparer

Mais, pourquoi la prime d’assurance auto d’une voiture décapotable est-elle plus dispendieuse ? La réponse courte à la question : ce genre de véhicules compte habituellement plus de composants dans les mécanismes d’ouverture et de fermeture du toit en question. Lors d’une collision, ces composants doivent souvent être remplacés, ce qui fait grimper les coûts de réparation.

Qu’on opte pour un toit rigide ou souple, un véhicule décapotable est équipé d’un mécanisme, électronique ou manuel, qui permet de retirer ou de remettre le toit en place. Ce mécanisme comprend des bras, des leviers, des engrenages et des attaches. Le toit peut également se révéler plus complexe qu’un toit ordinaire par le fait qu’il peut être composé de plusieurs panneaux amovibles ou d’une toile pouvant s’abîmer au moment d’une collision.

Ensuite, il y a la manière dont un véhicule décapotable a été conçu pour lui permettre de résister aux collisions et de demeurer sécuritaire. Sur une voiture ordinaire, le toit constitue la rigidité structurelle du véhicule. Sans sa présence, le véhicule doit être solidifié autrement. Les constructeurs d’automobiles remédient à ce problème en ajoutant des renforts à des endroits clés, souvent en dessous du véhicule ou dans les portières. Si ces renforts sont endommagés dans une collision, il faudra les remplacer, ce qui entraîne des coûts supplémentaires.

On ne « décapote » pas toute l’année !

En effet, il peut être frustrant de comparer la prime d’assurance auto d’un véhicule décapotable avec celle d’un véhicule ordinaire, mais sachez qu’il y a des solutions pour vous permettre d’économiser de l’argent.

N’oubliez pas que ce genre de véhicules est mieux apprécié durant les chauds mois de l’été. Les propriétaires d’un cabriolet, pour la plupart, remisent leur véhicule durant l’hiver, ce qui leur permet de réaliser une économie de prime d’assurance durant les mois hivernaux.

Les assureurs automobiles offrent la possibilité de suspendre les garanties pendant la période de remisage. En contactant votre représentant pour l’aviser de la durée du remisage, celui-ci ajustera vos couvertures d’assurance et réduira votre prime pour cette période. Un nouveau document d’assurance vous sera aussi acheminé.

Vous n’économiserez pas seulement sur l’assurance auto, mais aussi sur l’immatriculation. Contactez ensuite votre assureur et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), soit par téléphone, en personne ou en ligne, et avisez-les que votre véhicule est remisé. La SAAQ appliquera également un remboursement sur vos coûts d’immatriculation et vous enverra un nouveau document d’immatriculation à cet effet.

Bien préparer son véhicule pour le remisage…

Avant de remiser un véhicule, il est important de bien le préparer en conséquence. Assurez-vous d’abord que tous les liquides sont pleins au maximum afin d’éviter que de l’air ne s’infiltre dans leur réservoir. Ceci inclut les liquides de frein, de refroidissement et de servodirection. Il en est de même pour l’essence.

Remplissez votre véhicule au maximum et, si possible, mettez de l’essence avec un indice d’octane élevé (grade 91 ou plus) pour assurer une meilleure longévité à l’essence. Un additif d’octane peut aussi aider à préserver l’essence dans le réservoir.

Juste avant le remisage, il est souvent recommandé de bien nettoyer le véhicule et d’appliquer une cire protectrice pour protéger la peinture. Si c’est possible pour vous de le faire, tentez de soulever le véhicule sur des chandelles et retirer les roues afin d’éviter que les pneus ne s’affaissent et pour préserver l’intégrité des éléments suspenseurs.

Il existe des plateaux sur roulettes qui permettent au véhicule d’être suspendu durant son remisage. Enfin, débranchez la batterie pour l’aider à préserver son énergie.

… afin d’être prêt à repartir sur la route au printemps !

Avant la remise sur la route, au printemps, contactez la SAAQ pour déremiser votre véhicule. Contactez ensuite votre assureur pour l’informer de votre intention de conduire le véhicule à nouveau. La SAAQ et votre assureur vous enverront de nouveaux documents confirmant respectivement votre droit de circuler et la remise en vigueur des garanties suspendues. Rappelons qu’un véhicule catégorisé « remisé » n’a pas le droit de circuler sur les routes du Québec. Dans un tel cas, le propriétaire du véhicule s’expose à des conséquences financières importantes telles que des amendes sévères et l’absence d’assurance advenant un accident.

Avant de prendre la route avec votre décapotable, rebranchez la batterie et vérifiez l’état des liquides avant de démarrer le moteur. Assurez-vous qu’il n’y a eu aucune fuite durant le remisage. Démarrez le moteur, et laissez-le tourner au ralenti pendant quelques minutes. Ceci permettra de faire circuler les liquides, mais aussi de bien recharger la batterie grâce à l’alternateur.

Une fois que tout semble fonctionner comme il se doit, allez vous balader ! Roulez jusqu’à ce que le réservoir d’essence soit vide pour vous débarrasser du vieux carburant qui traîne depuis quelques mois. Une vidange d’huile est également recommandée suivant le remisage. Bonne route !

Voir tous les articles

Pages

S'abonner à RSS - Centre-Sud