30 Novembre 2021

Quelles professions influent sur le coût de la prime d’assurance auto d’un conducteur ?

97501 7713 int_00_2111_412541_profession.jpg public://int_00_2111_412541_profession.jpg image/jpeg 83920 1 1638278926 int_00_2111_412541_profession.jpg image  Array Array Array   Array 500 980

Il y a en effet plusieurs facteurs qui peuvent affecter la prime de votre assurance auto. L’assureur pourra prendre en compte le type de véhicule acheté, l’état de votre dossier de conduite, le kilométrage parcouru annuellement, le secteur d’utilisation et votre âge. Mais qu’en est-il de l’utilisation de votre véhicule dans le cadre de l’exercice de votre profession ? A-t-elle un effet sur votre prime d’assurance auto ? Voici ce qui influe sur le prix de l’assurance auto.

Tout dépend du risque

Étant donné qu’un assureur se base surtout sur des facteurs de risque pour déterminer votre prime d’assurance auto, vous devez lui déclarer toute l’information utile concernant l’utilisation de votre véhicule en lien avec votre emploi afin d’établir la couverture idéale pour votre situation.

Or, l’assureur prendra également en compte l’usage du véhicule en lien avec votre profession question d’évaluer les risques qui lui sont associés. La réponse est donc oui : l’utilisation de votre véhicule pour vos activités professionnelles aura un effet sur votre prime d’assurance automobile. Toutefois, il est important de préciser que la prime reflétera l’utilisation du véhicule.

Et les écarts peuvent être grands selon la profession que vous exercez. Par exemple, les déplacements fréquents effectués dans le cadre du travail pourraient influer sur la prime d’assurance à la hausse vu les risques d’accidents plus élevés dans de telles circonstances.

En revanche, quelqu’un qui travaille dans un bureau et qui n’effectue pas beaucoup de kilométrage pour affaires pourrait avoir une prime d’assurance auto moins élevée.

Quelques exemples de déplacements ciblés

Les assureurs adaptent leur tarification et leur offre de produits en fonction des emplois qui nécessitent des déplacements plus fréquents que la moyenne et qui, en raison du kilométrage parcouru par année, font augmenter la prime d’assurance auto.

Prenons l’exemple d’un représentant sur la route qui utilise son véhicule majoritairement dans le cadre de son travail. Cet individu entrera dans la catégorie affaires et pourrait voir sa prime ajustée. Parallèlement, une faible utilisation dans le cadre du travail doit aussi être déclarée. Ces déplacements entreront toujours dans la catégorie affaires, mais la prime sera adaptée à la situation puisque le nombre de kilomètres déclaré est plus bas.

De plus, si vous utilisez votre véhicule pour effectuer de la livraison de biens ou pour transporter des personnes, votre prime pourrait également changer. L’assureur pourrait considérer cette utilisation comme étant une activité commerciale en raison des risques qui en découlent.

Sachez qu’il est important d’aviser votre assureur lorsque vous utilisez votre véhicule pour effectuer de la livraison ou le transport rémunéré de personnes par l’intermédiaire d’une application mobile, par exemple.

En somme, il est important de comprendre que l’utilisation du véhicule dans le cadre de votre profession peut avoir des répercussions sur votre prime d’assurance auto. C’est l’utilisation du véhicule qui sera évaluée et non la profession en question. C’est pourquoi il est important d’aviser votre assureur de tout changement dans votre statut d’emploi afin que votre prime d’assurance auto soit adaptée en conséquence.

Bonne route !