28 Juin 2019

5 conseils pour diminuer les risques de vol de vélo

56427 4169 int_00_1906_304687_volsvelos.jpg public://int_00_1906_304687_volsvelos.jpg image/jpeg 117341 1 1561737408 int_00_1906_304687_volsvelos.jpg image  Array Array Array Array   500 980

La saison du vélo est bien entamée, pour le plus grand plaisir des adeptes de ce sport sur deux roues. Et au Québec, ils sont nombreux! En 2015, on dénombrait 4,2 millions de cyclistes dans la Belle Province.

Malheureusement, plusieurs d’entre eux sont préoccupés par le vol de leur monture, notamment dans les secteurs urbains. Pas étonnant : le nombre de cyclistes et de voies cyclables sont en croissance, et les bicyclettes, de plus en plus sophistiquées, peuvent coûter une petite fortune.

LE VOL DE VÉLOS EN CHIFFRES

LES CONSEILS

Voici quelques conseils pratiques pour limiter les risques.

1. Se munir d’un bon cadenas

Il est important de choisir un cadenas solide et de qualité. En collaboration avec Vélo Mag, le magazine Protégez-Vous a testé 25 modèles de cadenas de différentes marques. La conclusion? Les cadenas en « U » offrent la meilleure protection.

2. Bien attacher son vélo

Il est conseillé d’attacher les roues et le cadre de son vélo à un objet résistant et fixe. Utiliser un support prévu pour le verrouillage des vélos est une pratique sécuritaire. De plus, ce type de support est souvent placé dans des endroits publics, à la vue de tous, ce qui risque de faire rebrousser chemin aux malfaiteurs.

3. Faire buriner sa monture

Le burinage permet d’identifier le vélo. Il est possible de se procurer un burin auprès des postes de police. Grâce à cette méthode, un numéro sera gravé sur votre monture. En cas de vol, si votre vélo est retrouvé, il sera plus simple de l’identifier et de vous le remettre.

4. Documenter l’achat de son vélo

Lors de l’achat du vélo, il est recommandé de conserver la facture de même que celles des pièces et accessoires achetés au fil du temps. Prenez aussi en note le numéro de série de votre vélo. Si vous êtes victime d’un vol, vous aurez en main les pièces d’identification de votre vélo.

5. S’informer sur les protections d’assurance

La plupart des polices d’assurance habitation, que vous soyez propriétaire, copropriétaire ou locataire, offrent des protections contre le vol de vos biens personnels, y compris votre vélo, votre bateau et ses équipements, vos bijoux, etc. Il est important de connaître les limitations particulières à votre contrat habitation. Par exemple, le montant maximal accordé pour le vol de bicyclette peut être de 2 500 $, et ce, même si sa valeur est de plusieurs milliers de dollars.

Notez qu’il existe un avenant qui permet d’assurer spécifiquement un vélo à sa juste valeur. Grâce à cette protection, vous bénéficiez d’une franchise inférieure à celle de votre contrat habitation et d’un montant d’assurance égal à la valeur à neuf de votre monture, taxes et équipements inclus. Des conditions et exclusions s’appliquent. Pour plus d’informations, communiquez avec votre représentant en assurance.

Enfin, il existe une assurance accident qui couvre certaines blessures, notamment les frais dentaires, les frais médicaux, une indemnisation en cas de fracture, etc. Renseignez-vous auprès de Vélo Québec.

À tous les amateurs de vélo, que vous pédaliez en ville, en campagne ou dans les sentiers, bonne saison!