Le blogue

Limiter les dégâts d'un sinistre : une obligation pour l'assuré

Le saviez-vous ? En cas de sinistre, vous avez l’obligation de limiter les dégâts touchant à vos biens.

Faisons un exercice pratique, une mise en situation de dégât d’eau dans votre habitation. Ainsi, une fois les bons réflexes acquis, il sera beaucoup plus simple d’y faire face, le jour J (tout en faisant en sorte que ça ne se produise pas…).

Étape 1 : Cri de stupeur : « Ah non, une inondation dans mon salon ! »

Étape 2 : Contactez tout de suite les autorités compétentes en fonction des dégâts : pompiers et police, plombier, si nécessaire.

Étape 3 : Communiquez avec votre assureur pour déclarer votre sinistre et les dommages constatés.

N’oubliez pas que vous êtes obligé de déclarer tout sinistre à votre assureur dès qu’il advient ou que vous en prenez connaissance. Ceci n’est pas une simple suggestion : le Code civil du Québec vous y oblige, surtout dans le cas où votre sinistre pourrait mener à une demande de réclamation. Si vous ne le faites pas dans les bons délais, vous pourriez perdre le droit d’être indemnisé pour ce sinistre ou pour les prochains. En effet, si les dommages non déclarés entraînaient de futurs dommages, votre assureur serait en droit de refuser l’indemnisation.

Pour résumer : soyez transparent avec votre assureur pour une prise en charge rapide et efficace de votre dossier d’indemnisation.

Trucs à savoir : lorsque vous appelez votre assureur, notez la date et le nom de la personne avec qui vous vous êtes entretenu. Nous vous invitons également à lire le Guide d’accompagnement du sinistré, édité par la Chambre de l’assurance de dommages, pour vous aider dans vos démarches.

Étape 4 : Passez à l’action et limitez les dégâts !

C’est-à-dire ? En attendant d’avoir la réponse de votre assureur, vous devez limiter les dommages afin qu’ils n’empirent pas. Eh oui, sachez que l’assureur n’est pas obligé de vous indemniser pour une aggravation des dommages que vous auriez pu éviter ! (voir l’article 1479 du Code civil du Québec).

Concrètement, que faire en cas de dégât d’eau ?

  • En attendant l’arrivée d’entreprises spécialisées, voici ce que vous pourriez faire pour limiter les dégâts :
  • couper l’arrivée d’eau;
  • débrancher les appareils électriques;
  • surélever vos biens;
  • aérer la pièce;
  • assécher la pièce pour éviter la moisissure.

Trucs à savoir :

  • Si vous devez mettre en place d’autres actions, parlez-en d’abord avec votre assureur pour être certain qu’elles seront couvertes par votre contrat d’assurance.
  • Si vous souhaitez jeter des objets ou des meubles abîmés, n’oubliez pas d’en prendre des photos et d’en faire une description afin de les inclure dans votre réclamation.  

Étape 5 : Autorisez les travaux d’urgence, si cela s’avère nécessaire, pour éviter l’aggravation des dommages. 

Étape 6 : Pensez à inclure, lors de votre réclamation, le montant déboursé pour limiter les dommages et éviter leur aggravation.

Alors, rassuré ? Un plan d’attaque en 6 étapes pour être efficace lors de sinistres, qu’on ne vous souhaite évidemment pas. La semaine prochaine : des trucs et astuces pour éviter les dégâts d’eau. Vous serez armés pour affronter l’hiver !

Vous pensez que cet article pourrait aider votre famille et vos amis ? Diffusez-le sur les réseaux sociaux.

Auteur: Promutuel Assurance

Ajouter un commentaire
blog comments powered by Disqus
';